leral.net | S'informer en temps réel

Recommandations de l'Évêque de Tambacounda: « Personne ne doit mettre en danger la vie et la stabilité du Sénégal… »

L’ancien évêque du diocèse de Ziguinchor, récemment transféré à Tambacounda, Mgr Paul Abel Mamba, a appelé, samedi dernier, à Mlomp (Oussouye), tous les candidats aux élections du 23 janvier prochain à préserver la quiétude qui prévaut dans ce pays et au respect des personnes, des biens et des institutions du Sénégal.


Rédigé par leral.net le Lundi 3 Janvier 2022 à 09:30 | | 0 commentaire(s)|

Recommandations de l'Évêque de Tambacounda: « Personne ne doit mettre en danger la vie et la stabilité du Sénégal… »
Dans trois semaines, les citoyens vont renouveler les mandats des élus territoriaux (maires et présidents de Conseil départemental). À l’orée de ces consultations au niveau local, l’ancien évêque du diocèse de Ziguinchor a mis à profit la Journée mondiale de prières pour la paix organisée à la paroisse Sacré-Cœur de Mlomp, dans le département de Oussouye, pour appeler à des élections « apaisées, crédibles et transparentes ».

Pour l’actuel évêque du diocèse de Tambacounda, tous les candidats à ces joutes électorales doivent avoir en bandoulière, la posture de citoyens capables de porter le développement des différentes collectivités territoriales.

Selon lui, ce sont des valeurs « essentielles et communes » sur lesquelles peuvent s’appuyer les candidats pour impulser, de la base au sommet, une dynamique de croissance au profit de tous les administrés.

« Personne ne doit mettre en danger la vie et la stabilité du Sénégal à travers des propos ou comportements qui incitent à la violence, à la division et à la haine. Compte tenu des enjeux de ces élections locales, que tous portent le souci de la paix et du développement harmonieux de leurs localités respectives dans la perspective de collaborer avec toutes les personnes humaines », a prêché Mgr Paul Abel Mamba.

Le principal enjeu de ces élections territoriales, à ses yeux, consiste à promouvoir le développement de notre pays à tous les niveaux et à partir de la base, c’est-à-dire la collectivité territoriale.

« À tous les candidats, nous rappelons ces principes de base », a-t-il déclaré devant les représentants d’organisations qui promeuvent la paix dans la partie sud du pays.

Poursuivant, l’administrateur du diocèse de Ziguinchor a précisé que l’homme politique a un devoir de vérité et de crédibilité vis-à-vis de celui qui l’a élu, en vue de promouvoir le dialogue, la paix et la cohésion sociale. De plus, il a réitéré l’appel au calme et à la sérénité, tant dans la parole que dans les actes.

« À la veille des élections, je voudrais reprendre l’appel de la déclaration des évêques, des imams et oulémas du Sénégal, puisque les prémices de ces élections ont montré des velléités de violences qui peuvent ranimer la mèche du processus de paix en Casamance et nous ramener en arrière dans notre combat et notre quête de la paix dans notre pays, en particulier en Casamance et dans le monde », a lancé Mgr Paul Abel Mamba, rappelant que ce « pays est le nôtre, c’est notre patrimoine commun légué par nos ancêtres et nous devons le promouvoir, le développer pour des générations futures ».

Même dans la diversité des opinions, l’évêque du diocèse de Tambacounda a indiqué que les uns et les autres doivent rester « sereins et calmes ».








Le soleil.sn


Titre de votre page Titre de votre page