leral.net | S'informer en temps réel

Réunion avortée à la SAR: LOCAFRIQUE recadre les faits partis d’un forcing de personnes totalement étrangères aux deux sociétés

Réagissant aux informations parues la semaine passée faisant état de perturbations lors de réunion du Conseil d’administration de la Société Africaine de Raffinage (SAR), convoquée le jeudi 24 septembre 2020, le Groupe LOCAFRIQUE a tenu à recadrer les faits qui seraient partis d’un forcing de personnes totalement étrangères aux deux sociétés, pour participer à la rencontre.


Rédigé par leral.net le Lundi 28 Septembre 2020 à 11:50 | | 0 commentaire(s)|

« Face à la diffusion d’informations erronées qui risquent d’entacher la réputation du Groupe, et dans le souci d’éclairer l’opinion publique et nos différents partenaires, il convient de noter que la non-tenue de la session du Conseil d’administration de la SAR découle d’actes posés par le Président du Conseil d’administration? qui a refusé l’accès à la salle aux administrateurs régulièrement désignés par Locafrique », entame le communiqué reçu.

Selon le Groupe, la régularité de leur nomination ayant été du reste confirmée par une ordonnance du 23 septembre 2020 rendue par le Tribunal du Commerce de Dakar. Ladite décision ayant été régulièrement notifiée à toutes les parties prenantes notamment, le Président du Conseil d’administration de la SAR, qui a décidé de passer outre ses prérogatives et inviter à la réunion des personnes qui n’ont ni la qualité ni le titre pour représenter le Groupe Locafrique.

Les tensions notées lors de cette session du Conseil d’administration de la SAR, ne sont nullement le fait des Administrateurs régulièrement nommés par le Groupe Locafrique. Elles sont le fait de personnes qui par leurs agissements, ont voulu imposer la présence illégale de personnes totalement étrangères aux deux sociétés.

« Conscient des enjeux liés à la sécurité énergétique du Sénégal, le Groupe Locafrique exprime ses viFs regrets par rapport à cette situation et s’évertue à tout mettre en oeuvre pour garantir la mise de oeuvre de règles de bonne gouvernance au sein de la SAR et le respect de la légalité des décisions prises par ses instances.

En conséquence, le Groupe renouvelle son engagement total à inscrire son action en faveur d’un essor de la Société Africaine de Raffinage? dans le respect strict de la légalité
», rassure Locafrique.

Pourtant? avant cette réaction, selon de nombreux organes de presse, cette situation était imputable à Khadim Bâ et à d’autres personnes qui se prévalaient à tort, de la qualité d’administrateurs de la SAR pour le compte du Groupe LOCAFRIQUE.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos