leral.net | S'informer en temps réel
Lundi 21 Février 2011

SCANDALE A LA FONDATION EDUCATION SANTÉ : La Dic piste un détournement de 360 millions de F Cfa


Depuis hier matin, un Français du nom de Sébastien Couanet est en garde-à-vue à la Division des investigations criminelles (Dic). À l’origine, un détournement de 360 millions de F Cfa au préjudice de la Fondation Education Santé dirigée par Viviane Wade. C’est la première dame elle-même, qui a porté plainte devant le Parquet. Un « remake » de l’histoire, puisque le Tribunal de Paris s’était penché, il y a de cela quelques mois, sur une affaire d’escroquerie au préjudice de la Fondation jugée en appel le 15 février dernier. Pour autant, le dossier pendant à la Dic est un gros cafard.



SCANDALE A LA FONDATION EDUCATION SANTÉ : La Dic piste un détournement de 360 millions de F Cfa
La première dame sur le terrain judiciaire. Des sources autorisées révèlent qu’une affaire de détournement de fonds secoue la Fondation Education Santé que dirige Mme Viviane Wade et qui a pour objectif de venir au secours des démunis. L’affaire est grave, d’autant que ce sont près de 360 millions de F Cfa destinés à la Fondation qui ont été détournés suite à des manœuvres frauduleuses. C’est Viviane Wade elle-même, informée des faits, qui a porté l’affaire devant le Parquet de Dakar, avant que la Division des investigations criminelles (Dic) ne soit saisie.

C’est ainsi qu’hier dans la matinée, un Français du nom de Sébastien Couanet, proche de la Fondation, a été entendu par les enquêteurs. À la suite des auditions, il a été placé en garde-à-vue, compte tenu des indices graves et concordants contre lui. Les premiers éléments de l’enquête établissent que le prévenu avait ouvert plusieurs Sociétés off-shore où il recyclait les fonds détournés. Qui plus est, il s’était mis à collecter d’importants montants au nom de la Fondation. L’enquête cherche actuellement à savoir s’il bénéficiait de complicités.

C’est la deuxième affaire du genre qui secoue la Fondation présidée par la première dame. Le 19 mai 2010, le nommé Pape Faye avait été condamné par le Tribunal de Grande instance de Paris, à la suite d’une plainte de Viviane Wade via son conseil Me Razeck Bourgi. L’affaire a été encore appelée le 15 février dernier au Pôle 5-Chambre 12 à 13 heures 30, devant le même Tribunal, à la suite d’un appel introduit par Pape Faye condamné en première instance à six mois avec sursis par la Chambre 12/2. Ce Sénégalais vivant à Paris avait empoché, au nom de la Fondation, plusieurs milliers d’euros auprès de la Société Areva.

C’est dire que l’histoire semble se répéter. Un proche de la première dame, joint hier, confirme la procédure en cours à la Dic et soutient que cette dernière est prête à aller jusqu’au bout. Quitte, d’ailleurs, à se présenter, selon notre interlocuteur, devant le Tribunal de Dakar en tant que partie civile, lors d’un éventuel jugement.

Cheikh Mbacké GUISSE l'asquotidien
(Plus d'informations demain sur leral .net)




1.Posté par shahinaz le 21/02/2011 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’association Djeuf Djolof organise ce mardi 22 février 2011 une journée de dons du sang, de 8h à 12h au Centre National de Transfusion Sanguine de Dakar (CNTS), situé sur l’avenue Cheikh Anta Diop.

2.Posté par Etranger le 23/02/2011 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que fait concrètement cette Fondation? qui en bénéficie?

3.Posté par diao abdoulaye le 16/08/2011 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au regard de tout ce que la Première dame fait por ce pays,elle ne mérite pas un tel sort.mais il faut que la justice aille jusqu'au bout et que le présumé coupable et ses complices soit chatiès

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page