leral.net | S'informer en temps réel
Lundi 21 Février 2011

SENELEC : Les Cadres épinglés par l’audit : Ils ont crée des Sociétés qui gagnent des marchés de gré à gré à la Sénélec. Seul 10% du personnel paient leurs factures d’électricité


On commence à en savoir plus sur la situation de la Sénélec. Il y a quelques jours, les autorités ont déclaré que l’audit de cette société nationale a été bouclé. Des détails importants ont été publiés dans la presse. Mais seulement, une partie de cet audit n’a pas été rendu public. Dans nos recherches, nous avons appris des choses extrêmement graves qui ont été effectuées au sein de la Sénélec par des Cadres. Les Sénégalais comprendront sous peu, pourquoi les Syndicalistes réunis autour de Mademba Sock en veulent aux «nouvelles autorités » chargées de la question énergétique.



SENELEC : Les Cadres épinglés par l’audit : Ils ont crée des Sociétés qui gagnent des marchés de gré à gré à la Sénélec. Seul 10% du personnel paient leurs factures d’électricité
L’audit de la Sénélec a mis à nu les pratiques nébuleuses des Cadres de la Sénélec qui ont crée leurs propres Sociétés de transport et autres pour gagner des marchés de gré à gré de cette société nationale. Ces Cadres qui ont naufragé la Sénélec ont gagné plusieurs milliards de FCfa. Ils donnent les marchés de gré à gré à leurs propres entreprises. La Sénélec était prise en otage par des lobbies qui voient que leurs intérêts sont menacés. On peut légitimement se demander où étaient ces Cadres de la Sénélec lorsque leur bateau prenait de l’eau. L’audit de la Sénélec révèle un système de vol et de détournement de deniers publics sans précédent. Plus grave encore, seul 10% des Cadres de la Sénélec paient leur facture d’électricité. Aujourd’hui ce sont ces mêmes Cadres qui utilisent le Syndicat de la Sutelec pour mettre des bâtons dans les roues de la nouvelle équipe qui est à la tête de la Sénélec.

ILS SABOTENT LE PLAN DE DELESTAGE POUR POUSSER LES JEUNES A MANIFESTER

Aujourd’hui ces Cadres jouent sur la psychologie des populations pour créer une instabilité sociale au Sénégal. La découverte de la gravité des dégâts a suscité une psychose au sein même de cette société. La seule solution selon eux c’est de saboter le système de fourniture de l’électricité. Un plan de délestage a été proposé aux populations qui l’ont accepté. Mais le constat c’est qu’il y a un lobby à la Sénélec ne respecte pas ce plan de délestage. Ils veulent pousser les jeunes à sortir, à occuper les rues et à manifester pour faire échouer les réformes qui sont en train d’être appliquées à la Sénélec et qui menacent leurs intérêts.

1- Délestages après le suicide de Omar Bocoum

Le lendemain de l’annonce de la mort d’Omar Bocoum, ces saboteurs de la Sénélec ont perturbé le plan de délestage. Les quartiers les plus populeux de Dakar : Parcelles, Grand Dakar, Niary Tally, Grand Yoff, Médina sont restés des heures sans électricité. Les jeunes avaient brulé des pneus dans certains quartiers pour protester. Ils n’ont pas accepté le non respect du plan de délestage. Or ces coupures semblent être faites à dessein au niveau de la Sénélec.

2- Délestages à quelques minutes du combat Zoss-Gouygui

Ces saboteurs de la Sénélec ont failli réussir leur stratégie. Car ils ont attendu le coup d’envoi du combat Zoss-Gouy Gui pour couper l’électricité aux Parcelles Assainies. Ils savent que les lutteurs habitent la Banlieue. Zoss est l’idole des jeunes aux Parcelles et Gouy Gui est l’une des stars de la lutte à Guédiawaye. C’était un combat très attendu. Mais les techniciens ont attendu que les deux lutteurs se retrouvent sur le ring pour délester la banlieue. Conséquence, les jeunes ont mis certains quartiers sens dessus dessous.

3- Délestages à 2 minutes de la fin du match Sénégal/Guinée

Le jour de ce match également, ils ont délesté les quartiers qui sont aux alentours du stade pour que les jeunes profitent de la fin de cette rencontre pour bruler des pneus. Ils avaient crée une insécurité au stade et ses environs pour pousser les supporters qui rentrent, à manifester.

bitimrew
(Plus d'informations demain sur leral .net)




1.Posté par gnakhtoukat le 21/02/2011 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

péééééééééééééé

2.Posté par yalla rec moye Bour le 21/02/2011 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Al hamdoulillah.Dieu soit loué.J'ai toujours soutenu que mon jeune frère Samuel SARR n'avait rien à voir dans ces difficultés de la SENELEC.Trés jeune déjà il avait une force de caractère qui ne pouvait que le conduire aux instances de décisions de ce pays.Je revois en lui les traits de son grand frère,cadre de la SAED,tué dans un stupide accident à bord d'une renault 05 flambant neuf.Que Dieu accueil au paradis son âme et couvre de grâce Samuel.

3.Posté par SAGE le 25/02/2011 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OUI MAIS VOUS AVEZ OUBLIER LES FILS ET NEVEU DE DIRECTEURS QUI ONT ÉTÉ EMBAUCHES 3 MOIS AVANT LA FIN DES ÉTUDES E N FRANCE
ET PAYER EN SALAIRE SUR LE DOS DE SENELEC
POUR VOTRE INFORMATION SENELEC A 1 CADRE EXPERT EN IMPRIMANTE le neveu du DG

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page