leral.net | S'informer en temps réel
Vendredi 3 Juillet 2020

SOMMÉ DE DETRUIRE SA CONSTRUCTION IRREGULIERE: Pape Ndiaye Souaré joue au chat et à la souris avec la Dscos


Même après avoir reçu une sommation de la Direction de la surveillance et du contrôle de l’occupation du sol (Dscos) lui faisant injonction d’enlever son parking sur les canaux d’évacuation des eaux pluviales, Pape Ndiaye Souaré fait la sourde oreille. Convoqué par le commandant de la Dscos, l’international sénégalais a reçu le 17 juin une sommation, qui a expiré le 24 juin, pour détruire sa construction irrégulière sur un ouvrage classé.



L’international sénégalais Pape Ndiaye Souaré va devoir enlever à coups de marteau le parking qu’il avait construit devant sa maison sur les canaux d’évacuation des eaux pluviales à Ngor. En effet, l’affaire qui avait abouti à une plainte du mouvement Ngor Debout contre le footballeur, a fait l’objet d’une confrontation entre les parties à la Direction de la surveillance et du contrôle de l’occupation du sol (Dscos). C’est d’abord le collectif Ngor Debout et le maire Amadou Guèye qui ont été convoqués par le commandant de la brigade de la Dscos le 17 juin 2020. Durant la confrontation, le commandant a notifié au maire Amadou Guèye que la construction sur un ouvrage classé est interdite par la loi. En conséquence, le commandant a demandé au maire de faire appliquer la loi sur le champ et d’enlever cette construction sur les canaux d’évacuation de Ngor. Ce qui est grave dans cette affaire, révèle notre source, c’est que le maire avait délivré une autorisation de construction sur un chantier non livré. «Les constructions des canaux d’évacuation sont toujours en cours; donc c’est incroyable que le maire puisse délivrer une autorisation de construire sur un chantier inachevé», narre la source.
Ensuite, ce fut le tour de l’international sénégalais Pape Ndiaye Souaré de déférer à la convocation du commandant de la Dscos qui lui a donné une sommation de 8 jours pour enlever sa construction irrégulière sur les canaux. Seulement, la sommation datée du 17 juin a expiré depuis le 24 juin, mais Pape Ndiaye Souaré n’a toujours pas détruit sa construction irrégulière. «A ce rythme, il sait ce qu’il risque, car s’il persiste, il risque une peine de prison. On lui a déjà notifié la sommation. Qu’il s’acquitte de sa tâche pour le bien de la population de Ngor», peste ainsi le mouvement Ngor Debout qui compte s’en ouvrir au commandant de la Dscos.
Pour rappel, les habitants de Ngor regroupés dans Ngor Debout reprochent à Lamine Cissé et Pape Ndiaye Souaré d’avoir construit sur les deux canaux d’évacuation des eaux pluviales à Ngor. Les canaux, qui sont ouverts, drainent les eaux pluviales de Liberté 6, Ouakam, le King Fahd Palace… vers Ngor.

Samba THIAM
( Les News )



Titre de votre page