leral.net | S'informer en temps réel

Saisie de 2 milliards d’euros de faux billets : Un peu plus sur l’affaire, le cerveau, S. S. Mbacké et les 2 célèbres commerçantes

On en sait un peu plus sur la saisie de 2 milliards d’euros en faux billets effectuée à Gibraltar, par les limiers de la Médina. Le cerveau chez qui les billets en toc ont été trouvés, est un célèbre Mbacké Mbacké. Serigne S. Mbacké, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été appréhendé en même temps que deux célèbres commerçantes.


Rédigé par leral.net le Mercredi 2 Décembre 2020 à 08:56 | | 0 commentaire(s)|

Saisie de 2 milliards d’euros de faux billets : Un peu plus sur l’affaire, le cerveau, S. S. Mbacké et les 2 célèbres commerçantes
La saisie par les limiers de la Médina d’un stock de faux billets au domicile du marabout Serigne S. Mbacké, devrait être le feuilleton judiciaire de cet hiver. Notre source d’indiquer que les faux billets font près de deux milliards d’euros, soit plus de 1000 milliards en Cfa.

Le cerveau, arrêté par les policiers, est un Mbacké Mbacké très connu de la place, domicilié à Gibraltar. En fait, en exploitant un renseignement à leur disposition, les limiers se sont transportés au domicile du célèbre marabout, où ils ont découvert les pièces à conviction.

La scène de flagrant délit qui s’est présentée à leur descente sur les lieux, ne souffrait d’aucune équivoque. Les billets étaient en train d’être chargés par M. Diop, le chauffeur du marabout, pour être acheminés dans une ville de l’intérieur du pays.

Deux commerçantes dont les magasins ont pignon sur rue à Dakar, ont été coincées sur les lieux du délit. Leur participation à l’opération de faux ne souffrant pas de doute, elles ont été arrêtées en même temps que le marabout, son chauffeur et trois autres, sans nul doute, les «ingénieurs du faux».

C’est une affaire rocambolesque qui risque de faire beaucoup de bruit dans les jours à venir. Des interventions ne manquent pas dans ce genre de dossiers, mais elles prospèrent rarement avec les forces de l’ordre. On apprend que des éléments de la chaîne de faux sont dans la nature et sont activement recherchés.

Le démantèlement de ce réseau qui a commencé, jeudi, s’est poursuivi jusqu’au samedi. Tous les protagonistes qui ont été arrêtés, ont passé le week-end dans la Chambre de sûreté du commissariat du 4e arrondissement.

Les billets saisis étaient entassés dans des sacs et des valises. Outre des coupures de 50 euros, les limiers ont mis la main sur des coupures de 100 euros et d’autres de 200 euros. Affaire à suivre…




L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos