leral.net | S'informer en temps réel

Santé / Covid-19: Des médicaments bientôt sur leurs étagères…

Les pharmacies compteront bientôt sur leurs étagères des boîtes de médicaments anti-Covid ? Après les vaccins, les médicaments vont compléter, dans les prochaines semaines, l’arsenal de lutte contre la Covid-19. Ils seraient efficaces pour les malades à haut risque et devraient réduire le nombre d’hospitalisations.


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Août 2021 à 10:09 | | 2 commentaire(s)|

Santé / Covid-19: Des médicaments bientôt sur leurs étagères…
Bonne nouvelle pour les malades du coronavirus. C’est l’espoir d’un nouveau souffle pour les personnes à risque. Bientôt, un simple verre d’eau, une pilule à avaler dès l’apparition des symptômes et nous serons soignés contre la Covid-19. Fini l’isolement, si l’on est un « cas contact », ces futurs médicaments agiront également préventivement.

Et même sur les variants du coronavirus, dont le plus redoutable est Delta. Ce n’est pas de la science-fiction. Après les vaccins, les entreprises pharmaceutiques sont sur les rangs pour développer un traitement à avaler simplement chez soi, avec un grand verre d’eau, en cas d’apparition de symptômes. Ces médicaments vont compléter, dans les prochaines semaines, l’arsenal de lutte contre le Covid-19. À terme, il sera possible de prendre une pilule pour lutter contre les effets de la maladie. Depuis des mois, dans les laboratoires, les scientifiques planchent sur les molécules prometteuses. Et plusieurs sont attendues d’ici à la fin de l’année.

Eclipsée par la course aux vaccins, la recherche de traitements contre le Covid-19 est devenue incontournable, avec l’arrivée du Variant Delta.

Si certains traitements ont déjà été écartés à grand bruit, comme la chloroquine, d’autres font déjà leurs preuves, comme les anticorps monoclonaux, des anticorps sélectionnés pour leur efficacité à cibler un intrus. C’est la gamme de produits qui est l’Organisation qui est la plus avancée, en termes de recherches cliniques. Cette approche thérapeutique devrait bénéficier, dès les prochaines semaines.

En lice, AstraZeneca, qui vient de publier des résultats encourageants. Les personnes immunodéprimées, au plus fort, risquent de développer une forme grave de Covid et ceux pour qui les vaccins ne fonctionnent pas bien, vont pouvoir recevoir préventivement du Ronaprove.

L’Union européenne, qui s’est engagée à autoriser trois traitements d’ici à octobre, a déjà signé un contrat. Les recherches se poursuivent. Les anticorps monoclonaux sont une première ligne d’antiviraux intéressante. Mais elle ne va pas tout résoudre. On ne peut pas les utiliser pour tout le monde, ce traitement coûte cher, doit être pratiqué par voie intraveineuse, et il n’y en a pas pour la terre entière, selon les spécialistes.

Partout, les scientifiques explorent d’autres pistes : l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avec son essai Solidarity, a commencé à recruter des patients hospitalisés pour tester trois nouveaux médicaments, habituellement utilisés pour d’autres indications. Les laboratoires Pfizer et Merck testent une pilule pour empêcher le virus de se multiplier…

L’on étudie le clofoctol, un antibiotique indiqué pour traiter les infections bactériennes des voies respiratoires, appelé repositionnement de médicament. Comme ce type de molécules a déjà subi des tests cliniques, on peut sauter pas mal d’étapes qui permettent de confirmer rapidement chez l’homme son efficacité.

Les autorités pourraient tout de même vite crier cocorico. Les premiers résultats sur le XAV-19, sont attendus fin septembre. Avec l’espoir d’un médicament disponible pour les patients dans les prochaines semaines…

Bientôt, ces médicaments seront disponibles. Depuis des mois, dans les laboratoires, les scientifiques planchent sur des molécules prometteuses. Plusieurs autorisations de mise sur le marché sont attendues pour la fin d’année.







Rewmi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page