a
leral.net | S'informer en temps réel

Seydou Guèye dément Me Wade: « si un huissier s’est rendu chez les Wade, c’est uniquement parce que c’était la dernière adresse de Karim Wade


Rédigé par leral.net le Mardi 29 Mai 2018 à 08:39 | | 0 commentaire(s)|

« La justice sénégalaise, encore moins le Président Macky Sall, n’ont jamais ‘’ordonné’’ la saisie d’aucun bien de Me Abdoulaye Wade, ni sa maison du Point E, ni un quelconque immeuble. La procédure d’enrichissement illicite concerne son fils qui a été condamné à six ans avant d’être gracié par le président de la République Macky Sall. Toutefois, il reste sous le coup de la condamnation à payer 138 milliards de Fcfa. Si un huissier s’est rendu chez les Wade, c’est uniquement parce que c’était la dernière adresse de M. Karim Wade. Aussi, parler de saisie d’une maison relève d’une contre-vérité manifeste pour abuser une opinion pourtant avertie ».

« Me Abdoulaye Wade extrapole en affirmant que le Président Sall a fait une déclaration de patrimoine de ‘’7 milliards’’ qu’il aurait reçu de Me Wade. D’abord, le Président Macky Sall n’a jamais fait une telle déclaration de patrimoine. ce sont des officines mafieuses qui, au lendemain de l’alternance de 2012, incapables de digérer leur défaite, ont, du fond de leur posture revancharde et antidémocratique, tissé toutes sortes de contre-vérités pour porter atteinte à l’image du Président nouvellement élu ; ensuite, le Président Macky Sall n’a jamais dit qu’il a reçu 7 milliards de Me Abdoulaye Wade pour la bonne et simple raison que cette somme n’existe que dans les officines mafieuses de ses acteurs. Me Abdoulaye Wade ne peut fournir aucune preuve du contraire ».

« La calomnie, la haine, la diffamation et l’acharnement sont des armes de faiblesse. Le Président Macky Sall a tenu le pari, depuis qu’il était dans l’opposition, de ne pas regarder dans le rétroviseur. Depuis leur rupture historique conclue par la défaite sévère de Me Wade qui voulait, au prix de plusieurs morts, imposer son fils au peuple sénégalais, grâce à un projet de dévolution monarchique du pouvoir, le Président Macky Sall a fait preuve de grandeur et de hauteur au point de n’avoir jamais prononcé le nom de son prédécesseur ».






Les Echos



Cliquez-ici pour regarder plus de videos