Leral.net | S'informer en temps réel

Une jeune femme raconte comment elle a été empoisonnée par sa meilleure amie

Rédigé par leral.net le Lundi 2 Décembre 2019 à 10:53 | | 0 commentaire(s)|

Une jeune femme de Seshego, en Afrique du Sud, est accusée de tentative de meurtre, après avoir prétendument empoisonné sa meilleure amie et publié “RIP” sur les médias sociaux.
La suspecte, Boitumelo Leshabane, dont le compte Facebook, Boity Mellow, a depuis été désactivé, a publié une photo de sa meilleure amie, Lalattie Penelope sur Facebook, après l’avoir prétendument empoisonnée, pensant qu’elle n’y survivrait pas.


Dans l’article, Leshabane a ajouté des émojis en pleurs portant le nom de Lalattie. Lorsqu’un utilisateur a demandé s’il était vrai que Lalattie était décédée, Leshabane a répondu en affirmant qu’elle avait entendu dire que c’était vrai et qu’elle avait été transportée en ambulance à 2 heures du matin.

Lalattie, cependant, a fait un rétablissement miraculeux pour raconter son histoire de survie.

Beaucoup d’entre vous se demandent pourquoi j’étais dans la rue en train de vomir du sang. La vérité, c’est que ma meilleure amie m’a empoisonnée. Quelqu’un avec qui j’ai grandi et que je connais depuis 4 ans. Elle a versé” de l’iode “dans mon verre et a continué à me demander si j’allais bien. Elle a même été la première à publier “RIP” alors que je me battais pour ma vie.

Je remercie Dieu de m’avoir donnée une autre chance. Je peux à peine parler correctement…
».

Lorsque Leshabane a commenté en lui présentant ses excuses, affirmant qu’elle n’en avait pas l’intention, les amis de Facebook ne pouvaient plus se retenir, l’accusant de sorcellerie.

La police de Seshego a déclaré qu’aucune affaire n’avait été ouverte et qu’ils seraient heureux d’enquêter sur une tentative de meurtre si la victime venait à ouvrir un dossier.

Beaucoup de commentaires dans le post l’ont encouragée à ouvrir un dossier pour une enquête criminelle formelle.