leral.net | S'informer en temps réel

AIBD : En finir avec le temps des aigreurs ! Par Ibrahima NGOM Damel*


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Décembre 2017 à 08:11 | | 0 commentaire(s)|

Depuis son inauguration officielle, le 07 Décembre dernier, le nouvel Aéroport International Blaise Diagne(AIBD) continue d’alimenter les chroniques et autres conversations, surtout dans certaines chaumières politiques. L’on continue toujours de débattre sur la paternité de ce bijou, ce véritable symbole de souveraineté pour notre cher pays, le Sénégal. Oui ! À la vue de ce joyau rare qui irradie, nuitamment, les massifs de Diass, l’on ne peut pas s’empêcher de crier merveille !

En 2007, Me Abdoulaye Wade, alors aux manettes du gouvernail «Sunugaal», a eu le courage…politique de mettre à l’épreuve sa véritable capacité d’imagination, en construisant un tel ouvrage. C’est pourquoi, ce dernier des Mohicans mérite, amplement, des suffrages ! En bravant la forteresse de l’ «impossible», le pape du «Sopi» avait fini par extorquer le consentement des plus pessimistes.
Que disaient certains d’entre eux qui aujourd'hui, salivent et s’extasient devant la beauté de l’ouvrage, en pleine cérémonie d’inauguration ? Pardi ! Qu’on le reconnaîsse ou pas, Wade a fait œuvre utile ! Il avait toujours en bandoulière ce bréviaire cher aux vrais hommes de défi : «Avec la foi, on peut soulever des montagnes et bâtir des civilisations». Chapeau bas !!!

Le Président de la République Macky Sall, lui aussi, a joué sa véritable partition. L’AIBD qui était à 30% d’exécution lorsque le Président Wade quittait le pouvoir en Avril 2012, a connu sa phase de finition en Décembre 2017 sous son magistère. C’est dire qu’en dépit des campagnes de dénigrement, d’intoxication, de délation, le Président Sall, en véritable homme d’Etat soucieux de l’avenir du pays, a su s’élever au-dessus de l’étroitesse des obédiences politiques.

Devant les calomnies et autres langages de bas étage, le «Président de l’Espoir du Sénégal» comme le surnomme, avec fierté, le Président des Communicateurs traditionnels, El hadji Mansour Mbaye, ne recule d’un iota dans sa ferme volonté de servir le peuple sénégalais. Sourd aux sirènes des veilleurs d’apocalypse, des prophètes de mauvaise foi, le Président Sall allie efficacité et pragmatisme. Et du haut des massifs de Diass, le citoyen lambda aperçoit cette nuée de lueurs incandescentes qui présagent un Sénégal qui décolle vers l’émergence.

*Journaliste



Cliquez-ici pour regarder plus de videos