leral.net | S'informer en temps réel

Abdou Mbow porte la réplique à Hélène Tine, « on n’attend pas la fin d’une législature pour sortir… »

Le porte-parole adjoint de l’Alliance pour la République (Apr) a réagi, hier, au départ de la députée Hélène Tine des rangs de « Benno Bokk Yakaar » (Bby). Abdou Mbow qui s’exprimait en marge de la visite de travail effectué par le Directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones) dans les quartiers dépourvus d’eau à Thiès, a déclaré que ce départ « n’est rien d’autre que du cinéma ».


Rédigé par leral.net le Mercredi 10 Mai 2017 à 14:56 | | 0 commentaire(s)|

Abdou Mbow porte la réplique à Hélène Tine, « on n’attend pas la fin d’une législature pour sortir… »
« On n'attend pas la fin d’une législature pour sortir. Elle était dans le BBY, elle a préféré quitter le navire à deux mois des élections ? Ce qui était plus judicieux, c’était qu’elle dise à tout le monde qu’elle voulait être investie, au lieu de jouer avec les Sénégalais », a-t-il asséné.

Avant d’inviter les Sénégalais à faire preuve de vigilance face à "des personnes qui passent leur temps à être dans des coalitions, des combines, pour revenir à l’Assemblée nationale, pour y faire ce qu’ils veulent". D’après lui, « c’est aimer la facilité en se réfugiant toujours derrière des partis et des coalitions ».
Faisant la leçon à Hélène Tine, le vice-président de l’Assemblée nationale a martelé: "quand on veut représenter les populations, il faut aller à la conquête des suffrages".

Par rapport au départ de Jean-Paul Dias, Abdou Mbow a indiqué que ce dernier peut aller où il veut.
Le responsable « apèriste » à Thiès a également profité de l’occasion pour répondre à Thierno Bocoum et Barthélémy Dias qui réclament une commission d’enquête parlementaire sur la gestion du pétrole.

« Il ne peut y avoir d’enquête parlementaire parce qu’il n’y a pas de nébuleuse. Ce sont eux-mêmes qui avaient demandé que le gouvernement publie les contrats pétroliers, ce qui avait été fait. Donc, je ne pense pas qu’on ait besoin de cette enquête. Ils ont en train d'utiliser des termes pour brouiller les Sénégalais. Il n’y a pas de nébuleuse, tout est clair. Ils ne donneront jamais de mobile, alors que pour faire une enquête de ce genre, il faut le mobile », a lâché le vice-président de l’Assemblée nationale.

Vox populi










Hebergeur d'image