leral.net | S'informer en temps réel

Accompagnement des grandes entreprises et des Pme dans la relance de l’économie : L’Apbef et le ministère de l’économie mettent en place un mécanisme de 300 milliards de FCFA


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Novembre 2020 à 22:16 | | 0 commentaire(s)|

L’Association professionnelle des banques et établissements financiers (Apbef) du Sénégal a procédé ce matin, avec le ministère de l’économie, du plan et de la coopération, à la signature d’un accord cadre relatif à la mise en place d’un mécanisme de financement pour soutenir la relance de l’économie nationale. Ledit mécanisme comprend, selon le président de l’Apbef, Mamadou Bocar Sy, deux (02) guichets de 150 milliards de francs Cfa chacun pour les Très petites et moyennes entreprises (Tpme).
Accompagnement des grandes entreprises et des Pme dans la relance de l’économie :  L’Apbef et le ministère de l’économie mettent en place un mécanisme de 300 milliards  de FCFA
« Partant des insuffisances du mécanisme de résilience, l’accord que nous venons de parapher a été reconstruit et co-construit dans un cadre mieux élaboré et plus ambitieux avec deux (02) guichets de 150 milliards de francs Cfa chacun pour les Tpe Pme », a déclaré le président de l’Apbef. Pour Mamadou Bocar Sy les banques reçoivent dans ce cadre des dépôts en numéraire et non rémunérés pour servir de garantie. Il indique dans la même dynamique qu’ils sont appelés à prendre des risques mais précise qu’ils seront, tout de même, accompagnés par un mécanisme de garantie élaboré et par l’assistance du Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip).

Aussi, a-t-il, salué l’engagement de ses collègues et leur détermination à rester au service de l’économie nationale dans toutes ses composantes malgré les difficultés. A l’en croire, la Covid-19 a montré qu’ils peuvent faire preuve de souplesse, de pragmatisme et de réactivité. Fort de cela, il a invité ses paires à s’engager davantage à faire plus et mieux pour la relance de l’économie en améliorant la communication autour du dispositif et la prise en charge des besoins de leurs clients.

« Mais ceci, monsieur le ministre (Amadou Hott Ndlr) », insiste M. Sy, « ne sera possible qu’avec leurs (les clients) appui eux-mêmes et leur engagement avec une claire définition de leurs besoins et une hiérarchisation de leurs priorités, une transparence dans la remontée de leurs problèmes, dans l’information qu’ils leurs fournissent et enfin un respect des engagements pour les permettre de prêter au plus grand nombre sur la base des remboursements effectués ».

Pour sa part, le ministre de l’économie, du plan et de la coopération dit rester convaincu que cet accord-cadre tient en compte les contraintes des banques mais également, est incitatif pour soutenir les investissements privés de relance au regard du taux d’intérêt, des maturités et des critères d’éligibilité.
En ce sens, Amadou Hott a indiqué que les taux d’intérêt dans le cadre ce mécanisme financement sont à moins 5,5% et les maturités pouvant aller jusqu’à 10 ans avec une garantie de l’Etat entre 60 à 70% pour les Pme et 50% pour les grandes entreprises dont le chiffre d’affaires avoisine les 2 milliards de francs Cfa.
Bassirou MBAYE
  
 



Source : https://www.lejecos.com/Accompagnement-des-grandes...



Cliquez-ici pour regarder plus de videos