leral.net | S'informer en temps réel

Accrochage entre l’Armée sénégalaise et le Mfdc en Gambie : l’opposant gambien Oussainou Darboe demande des explications

L’accrochage entre une unité de l’Armée et des rebelles du Mfdc fait couler beaucoup d’encre et de salive en Gambie. Le leader de United democratic party (Udp), dirigé par Oussainou Darboe, grand perdant de la dernière Présidentielle, demande à ce que les circonstances de «l’incident» soient éclairées pour permettre «aux Gambiens de connaître la vérité».


Rédigé par leral.net le Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:46 | | 2 commentaire(s)|

Accrochage entre l’Armée sénégalaise et le Mfdc en Gambie : l’opposant gambien Oussainou Darboe demande des explications
Le chef de file de l’opposition demande une action «urgente» au gouvernement gambien. Lequel a déjà ordonné l’ouverture d’une enquête. Pour Darboe, les gouvernements gambien et sénégalais doivent être «transparents» dans la gestion de cette affaire.

«Sinon, des rumeurs et des insinuations pourraient envenimer une situation déjà volatile entraînant des conséquences indésirables dans les relations amicales entre la Gambie et le Sénégal», prévient l’ex-candidat de la Présidentielle.

Il ajoute : «Ce n’est pas la première fois que de violents incidents se produisent à travers les frontières de la Gambie et du Sénégal, mais cet incident semble être plus grave, compte tenu des décès impliquant des soldats sénégalais du contingent Ecomig en Gambie.»

Par conséquent, l’Udp ne cache pas «ses inquiétudes» sur la violation «de la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Gambie que cet incident a mise en lumière».

Il exhorte les deux pays «à continuer de renforcer la relation historique Gambie-Sénégal, qui est unique et indispensable».

«Respect de la souveraineté» de la Gambie

Par contre, Darboe soutient que le gouvernement gambien ne devrait «jamais permettre que les tensions et les contradictions internes au Sénégal soient transférées sur le sol gambien». Même s’il admet qu’il est facile que les conflits «internes au Sénégal débordent en Gambie» compte tenu de la situation géographique unique de ce pays. «Par conséquent, dans l’intérêt de la paix et de la sécurité des citoyens dans les zones touchées, les deux gouvernements doivent travailler ensemble pour éviter les conflits armés dans la sous-région», enchaîne l’Udp, qui n’a jamais été partisan de l’implantation des soldats de la Cedeao sur le sol gambien.

Il faut savoir que la présence de militaires sénégalais entre dans le cadre du déploiement des forces de l’Ecomig appartenant à la Cedeao. Elles ont été déployées à la suite du refus de l’ex-Président Jammeh de transmettre pacifiquement le pouvoir au Président Adama Barrow en 2017. Réélu en décembre dernier, il compte toujours sur elles pour assurer sa sécurité.
Le quotidien


Titre de votre page Titre de votre page