Leral.net | S'informer en temps réel



Affaire Carlos Ghosn : ça chauffe entre la France et le Japon

Rédigé par Alain Lolade le 1 Décembre 2018 à 13:40

Depuis le placement en garde-à-vue du patron français Carlos Ghosn, les grands acteurs de l'alliance entre Renault et Nissan semblent se poser de nombreuses questions.



Le placement en garde-à-vue de l’ancien patron de Nissan, le français Carlos Ghosn, pose problème en France ou l’alliance avec le constructeur Renault semble désormais battre de l’aile. La raison ? Le rapport de force entre les deux partenaires pourrait s’inverser. Résultat, afin d’empêcher tout dérapage, Emmanuel Macron et Shinzo Abe ont décidé de se rencontrer à l’occasion du G20.

Macron et Abe devraient se rencontrer
C’est en tout cas ce que croit savoir la presse nippone. En effet, selon cette dernière, le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre japonais Shino Abe pourrait évoquer ce conflit en marge d’une réunion organisée à l’occasion du G20 en Argentine. Une rencontre qui interviendrait quelques jours seulement après les déclarations de Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie, et de son homologue japonais, Hiroshige Seko, qui ont assuré leur soutien à cette alliance. 

Problème ? Bruno Le Maire a affirmé il y a quelques jours, que les deux hommes s’étaient mis d’accord afin de maintenir la structure et la forme actuelle de cette collaboration. Toutefois, la partie japonaise a nié en bloc cette déclaration, assurant que rien n’avait été décidé pour le moment, au point même qu’Hiroshige Seo aurait envoyé une lettre de protestation à Bruno Le Maire.

De leur côté, les hauts dirigeants de Renault d’une part, et de Nissan d’autre part, se sont rencontrés jeudi dernier du côté d’Amsterdam, sans évoquer une quelconque modification dans cette collaboration.








lanouvelletribune.info