leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Miss Sénégal: Gabrielle Kane à la "Diary Sow", insulte les détracteurs de Amina Badiane

C'est avec des insultes que Leral ne reproduira pas, qu'elle a débuté son post sur Facebook, descendant à tout-va, celles qui ont osé s'attaquer à Amina Badiane, avec une boutade à la fin de son texte, à la Diary Sow.


Rédigé par leral.net le Samedi 27 Novembre 2021 à 05:57 | | 0 commentaire(s)|

"Bande d'hypocrites ! Bande de lâches ! Amina Badiane, c'est donc la cible ? Allez porter plainte contre Iran Ndao et autres imams qui ont dit pire. Allez faire votre marche à l'Assemblée nationale. Allez vous-en prendre à la maquerelle de Sweet beauté. Et les autres ? », s'est-elle interrogée, d'emblée.

Attaquée depuis jeudi sur les réseaux sociaux et accusée d’avoir médit sur la journaliste Houlèye Thiam Preira, elle a décidé de sortir ses griffes. « Entre celles qui veulent dérouler "Miss Jongoma" et celles qui veulent mettre "Miss Entrepreneure" à la place de Miss Sénégal, vous êtes juste malhonnêtes les filles. Apologie du viol, mon œil, oui ! Bien qu'elle ait été décevante dans sa réaction, descendre Amina Badiane en prônant les plaintes à son encontre, aiderait vos projets à remplacer le sien », écrit Gabrielle Kane.

Elle estime que certains se sont « engagés pour la cause des femmes vous permettant de donner des leçons au nom du "on était la avant Gabrielle" ».

Loin de s’en arrêter là, la jeune dame s’est lancée dans un déballage. « Pour les autres, entre celles qui me doivent du fric (évidement qu'elles ont pas de tafff et circulent à quémander), celles qui déboulent chez moi pour se servir dans mon dressing ou même celles qui viennent me montrer les conversations des féministes du groupes à mon encontre, je vais pour l'instant me taire », révèle-t-elle.

Elle ajoute: « si vous aviez été au rdv de Adji Sarr, je ne serai jamais là à me mêler si activement de certains combats. Parfois, il est plus facile d'avancer que de reculer, quand on a pris une posture publiquement. Alors je vais avancer, d'abord parce que je le veux, mais aussi parce que je le peux. Ne vous en déplaise ».

« Comme à dit une sœur il y a pas longtemps, "JE VOUS... " », conclut Gabrielle Kane.

Mr Ndao B

Titre de votre page Titre de votre page