leral.net | S'informer en temps réel

Aminata Touré récidive: "C'est une fausse polémique..."

Pour l'Envoyée spéciale du président de la République, le gouvernement a mis fin à cette "fausse polémique entretenue par des individus qui doivent répondre de leurs actes de pillage de nos derniers publics". Elle minimise la différence entre les 152 milliards avancés par le gouvernement et les 200 milliards qu'elle avait annoncés.


Rédigé par leral.net le Samedi 30 Décembre 2017 à 13:25 | | 0 commentaire(s)|

L'ancien Premier ministre, Aminata Touré qui a allumé la polémique sur l'argent recouvré de la traque des biens mal acquis, est loin d’être ébranlée par la sortie du gouvernement qui rabaisse de 48 milliards (Ndlr, 152 milliards) 200 milliards qu'elle avait avancée. Au contraire, l'Envoyée spéciale du président de la République y voit une confirmation de ses affirmations.

Selon l'ancienne ministre de la Justice qui avait conduit la traque des biens supposés mal acquis, le gouvernement a mis fin à la polémique sur l'argent recouvré. Dans une note, elle pense que le régime du Président Macky Sall mérite d’être félicité pour le succès enregistré par la traque des biens mal acquis. "Le communiqué du gouvernement met un point final à cette fausse polémique entretenue par des individus qui doivent répondre de leurs actes de pillage de nos derniers publics", a répliqué l'ancien Premier ministre du Président Macky Sall.

A l'en croire, l'Etat du Sénégal aurait été spolié de plusieurs milliards si le régime de Macky Sall n'avait pas mis fin aux avenants pour achever la construction de l'Aéroport international Blaise Diagne (Aibd). "Avec 100 milliards que l'Etat a refusé de payer aux créanciers de Aibd, c'est plus de 200 milliards qui auraient quitté les caisses publiques si rien n'avait été fait. Et ces fonds ont été alloués aux programmes de développement au profit des populations sénégalaises", a ajouté Aminata Touré. Pour tous ces efforts, elle estime que "le régime du Président Macky Sall mérite d’être félicité".

Pour rappel, la polémique sur l'argent recouvré de la traque des biens supposés mal acquis est née d'une sortie de Mimi Touré sur les ondes de Rfm. Aussitôt, l'opposition et la société civile sont montées au créneau pour s'inscrire en faux contre les allégations de l'ancien Premier ministre. Même dans son camp, des voix se sont élevées pour remettre en doute le chiffre.

Moustapha Niasse, Serigne Mbaye Thiam et Sophie Gladima Siby ont été désavoués par le communiqué du Gouvernement qui annonce le recouvrement de 152 milliards, rien qu'entre 2012 et 2015.




L'As