leral.net | S'informer en temps réel

Arrestation de Guy Marius Sagna: La Société civile annonce une marche

Les membres des organisations de la Société civile ont tenu hier un point de presse, pour dénoncer l’arrestation des activistes dont le leader de Frapp, Guy Marius Sagna. Ils annoncent en effet une marche pacifique le vendredi 15 octobre 2001, à la place de la Nation, pour exiger le respect des droits et des libertés.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Octobre 2021 à 10:30 | | 2 commentaire(s)|

L’arrestation de l’activiste et leader de la plateforme Frapp / France dégage n’est pas du goût des organisations de la société civile, dont Frapp / France dégage, le collectif Noo lank, le mouvement Nittu Deugg et la plateforme Luttons contre l’indiscipline au Sénégal.

Jugeant cette énième arrestation de Guy Marius d’acharnement politique, l’ancien coordonnateur du Collectif Noo Lank, Pape Abdoulaye Touré et Cie comptent descendre sur le terrain le vendredi 15 octobre 2021, à la place de la Nation, pour fustiger ce qu’ils qualifient de traque d’activistes, indique "L'As". « Il est important d’informer l’opinion nationale et internationale que l’arrestation de Guy Marius Sagna ne repose
nullement sur son post sur Facebook car il l’avait fait 72 heures avant. Mais il s’agit juste d’une traque contre d’honnêtes citoyens, notamment des activistes qui dérangent Macky Sall et son régime
», soutient le
porte-parole du jour, Pape Abdoulaye Touré face à la presse.

Poursuivant, il indique d’ailleurs que l’objectif du régime était juste de priver l’activiste Guy Marius Sagna de son droit de manifester, alors que c’est un droit garanti par la constitution de la République du Sénégal. « Nous avons malheureusement constaté que les préfets n’hésitent pas à violer ce droit ces dernières années », déplore le jeune activiste, avant de mettre en garde le préfet de Dakar sur une éventuelle interdiction de leur manifestation. « On ne demande pas une autorisation parce que nous sommes dans un régime déclaratif. Nous allons manifester avec ou sans autorisation, pour dénoncer cette violation des droits et libertés », laisse-t-il entendre.

Pape Abdoulaye Touré et Cie dénoncent par ailleurs, les nombreuses bavures policières dont ils sont victimes ces dernières années, lors des manifestations. « Depuis quelques années, les membres de la société civile ont été victimes d’injustices et de bavures policières et depuis lors, on a déposé de nombreuses plaintes devant la justice sans aucune suite favorable, parce que tout simplement nous ne sommes pas de la mouvance présidentielle », fustige amèrement l’ancien coordonnateur de Noo Lank. Il dénonce également la politique des deux poids, deux mesures constatés dans le traitement de la justice. « L’affaire Bougazelli montre que la justice marche à deux vitesses, car s’il s’agit d’activistes ou des membres de l’opposition, elle s’autosaisit mais quand c’est l’autre côté, la justice traîne les pieds », fustige le porte-parole du jour.

En attendant, il invite les Sénégalais à une grande mobilisation pour soutenir le leader de Frapp jugé aujourd’hui. Pour rappel, Guy Marius Sagna a été arrêté suite à une autosaisie du procureur de la République, qui l’accuse de diffusion de fausses nouvelles, suite à la publication, le jeudi 30 septembre 2021 à 15h29, sur son mur Facebook, d'un post intitulé: " La nouvelle devise de la Gendarmerie sénégalaise : déshonneur et parti à la place d'Honneur et Patrie".



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page