leral.net | S'informer en temps réel

Assemblée nationale : Ousmane Sonko «prive» ses collègues d’une indemnité de 10 millions de FCFA

L’indemnité de rentrée à l’Assemblée nationale n’est toujours pas disponible malgré le besoin émis par des députés. En cause, le bureau de l’Assemblée nationale prendrait en compte les menaces du député non-inscrit, Ousmane Sonko, de ne pas prendre les fonds, 10 millions par parlementaire au début de la législature. Soit 1 milliards 650 millions de FCFA au total pour tous les parlementaires.


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Janvier 2018 à 13:48 | | 0 commentaire(s)|

L’affaire aurait installé un climat de méfiance à l’Assemblée nationale, de peur d’essuyer les foudres de l’opinion, selon la Rfm.
Ousmane Sonko, leader du Parti Pastef les attendrait de pied ferme. Il menacerait de mettre l’affaire sur la place publique. Il estimerait que les priorités sont ailleurs et que cet argent peut servir à générer des emplois des jeunes. Par conséquent, le prendre en termes d’indemnités, pourrait être considéré comme un scandale, selon le député.

Seulement, un membre du bureau de l’Assemblée nationale confie, de manière formelle, que la question n’a jamais été évoquée en réunion de bureau. Aucune disposition n’encadre au Sénégal l’indemnité de rentrée à l’Assemblée nationale même si elle a été instaurée depuis le régime d’Abdou Diouf. Elle permet au député de renforcer sa garde-robe, de s’équiper, bref d’avoir un standing quelque peu adapté à sa fonction de parlementaire. Les députés de la 12e législature n’avait pas reçu d’indemnité de rentrée. En cause, l’on avait évoqué un problème de trésorerie, conclut le média.  



  
Leral.net
 








Hebergeur d'image