leral.net | S'informer en temps réel

Bac 2019 : une génération d'élèves de l'Immaculée Conception sur le point d'être sacrifiée par le ministère

Le Baccalauréat (Bac) Sciences et techniques d’économie de Gestion (STEG), inclus dans le programme éducatif sénégalais depuis deux (2) ans, suite à une demande du ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, risque de coûter cher aux candidats du Bac technique 2018-2019. En effet, ces derniers, formés à ce nouveau programme «sont presque voués à l’échec», si l’on en croit au président des parents d’élèves de l’Institut Immaculée conception de Dakar. Selon, M. Marcellin Quenum «si les autorités font passer à ces enfants un Bac G, ce sera catastrophique».


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Novembre 2018 à 18:49 | | 0 commentaire(s)|

Les parents d’élèves de l’Immaculée Conception (Dakar) sonnent l’alerte. Ils informent que leurs enfants, en classe de Terminale, vont directement échouer à l’épreuve du Bac technique de l’année académique 2018-2019, s’ils sont évalués au programme de la série G qu’ils n’ont pas appris. Ils demandent ainsi aux autorités étatiques de réagir le plus rapidement possible avant que l'irréparable ne se produise.

«J’ai été saisi par les parents d’élèves par rapport à une situation très urgente. Nous avons, en 2016, été saisis par le ministère de l’Enseignement technique qui nous avait demandé de préparer nos élèves par rapport à un nouveau programme qui est le programme censé remplacer à terme la série G et nous avons initié le programme», déclare le président des parents d’élèves de l’Immaculée Conception de Dakar.

Joint au téléphone par PressAfrik, Mr Marcellin Quenum, informe que : «Cette génération avec qui on avait démarré le programme depuis 2016, aujourd’hui se trouve être en Terminale et prépare le Bac 2018-2019. A cet effet, les préfets des écoles ont rencontré le Directeur de l’Office du Baccalauréat, Pr Sossé Ndiaye et ce dernier leur a notifié qu’ayant nouvellement pris fonction, il n’a pas reçu de DP qui l’oblige à préparer ce nouveau Bac (STEG).

A l’en croire, la tutelle avait décidé pour l’année 2019, d’organiser deux Bac, notamment le Bac G et le Bac STEG. Mais, souligne-t-il, «il semblerait que, n’ayant pas reçu le décret officiel, qu’il ne puisse organiser que le Bac G et pas le Bac STEG».
«S’il s’avère qu’on fasse passer à ces enfants le Bac G, ce serait une catastrophe»
«Nous voulons éviter que ces enfants soient sacrifiés parce que ce serait extrêmement grave que des enfants aient suivi tout au long du processus secondaire une série avec un programme déterminé différent du programme de la série G. Et, s’il s’avère qu’on fasse passer à ces enfants le Bac G, ce serait une catastrophe».

«Les élèves sont presque voués à l’échec »
«A mon avis, ces élèves sont presque voués à l’échec. Et ce ne serait pas de notre faute».

Bac 2019 : une génération d'élèves de l'Immaculée Conception sur le point d'être sacrifiée par le ministère
Le Document du ministère de la Formation professionnelle de l’Apprentissage et de l’Artisanat confirmant la tenue d'un Bac STEG en 2018

«Document du ministère de la Formation professionnelle de l’Apprentissage et de l’Artisanat demandant d'inclure le nouveau Bac technique STEG au programme»

«Nous avons saisi l’enseignement technique qui, lui, effectivement, nous a notifié un document signé par le ministre pour informer que le Baccalauréat technique série G et celui du STEG cohabiteront durant deux années scolaires à savoir 2018-2019 et 2019-2020. Passées ces eux années, seul le Baccalauréat Technique STEG sera organisé».

Mais, déplore-t-il, «aux dernières informations, il n’y a pas encore approbation alors que la date limite du dépôt de ces dossiers est prévue à la fin novembre prochain, c’est-à-dire le vendredi prochain».

Les précisions du Directeur de l'Office du Bac : "On ne dit que le Bac STEG ne sera pas organisé cette année"

Joint au téléphone par PressAfrik, le Directeur de l'Office du Bac affirme qu'il n'a jamais dit que le Bac STEG n'allait pas se tenir en 2019. Mais que c'est le cadre réglementaire de la tenue de cet examen qui n'est pas encore finalisé. "L'organisation de tout examen obéit à un cadre réglementaire. Pour ce cas précis (des élèves de l'Immaculée Conception de Dakar), la réforme est en cours de validation. Ce qui fait que le cadre réglementaire n'est pas encore au point. On ne dit pas que le Bac STEG ne se tiendra pas cette année, mais qu'on ne peut pas le faire sans avoir finalisé le cadre réglementaire", a expliqué Monsieur Sossé Ndiaye.

PressAfric.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos