leral.net | S'informer en temps réel

Balla Diouf : « Que le ministre prenne ses responsabilités, nous voulons du sang neuf »

Les assises nationales de la lutte ont connu leur dénouement ce dimanche soir, avec beaucoup de flou autour des acteurs, notamment les lutteurs.


Rédigé par leral.net le Lundi 22 Octobre 2018 à 13:30 | | 0 commentaire(s)|

Le secrétaire général du Collectif des lutteurs en activité, Balla Diouf, dit se réjouir de l’aboutissement de leur combat jusqu’ici. Parce que c’est grâce aux lutteurs qui ont tenu à se battre contre l’injustice qu’ils vivaient, malgré l’oreille sourde de certains acteurs, que ces assises de la lutte ont été organisées.

« C’est une première pour nous, et on ne peut que se réjouir de ce résultat. Parce que nous, nous n’avons pas voulu faire la politique de l’autruche comme certains. Nous avons tenu à dénoncer la dictature qui régnait dans l’arène », déclare Balla Diouf.

« Tous les acteurs présents ici peuvent témoigner de l’importance de ces assises. Maintenant après deux jours de concertations et de discussions sur les différents points mis en orbite, nous lançons un appel solennel à Monsieur le ministre Matar Bâ, pour qu'il prenne ses responsabilités et de mettre en œuvre les différentes décisions prises à l’issue de cette concertation », écrit Wiwsport.

En réplique au ministre des Sports qui disait qu’il n’y a pas lieu de se séparer du CNG, le secrétaire général des lutteurs martèle : « Nous voulons du sang neuf ! Nous voulons un gestionnaire aguerri, pas un lutteur mais nous voulons quelqu’un qui soit en phase avec ce qui se passe aujourd’hui dans le monde du sport. Toutefois, nous restons ouverts à l’instauration d’une fédération, actuellement, nous allons terminer cette saison et progressivement arriver à nos fins, qui est de participer à la marche de la lutte ».

Le message est clair en tout cas du côté des lutteurs.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos