leral.net | S'informer en temps réel

Bombardier-Eumeu Sene: Nouvelle reconfiguration ou Statu quo?

Le stade Léopold Sédar Senghor va vibrer au rythme de la lutte avec frappe ce samedi après-midi. Face à Eumeu Sène de l’écurie Tay Shinger, Bombardier (Mbour) remet une deuxième fois sa couronne en jeu.


Rédigé par leral.net le Samedi 28 Juillet 2018 à 12:17 | | 0 commentaire(s)|

Bombardier-Eumeu Sene: Nouvelle reconfiguration ou Statu quo?
Il y a 16 ans, Tyson (écurie Boul Falé) perdait son titre officieux de Roi des arènes devant le jeune Bombardier. Ce samedi 28 juillet, son ex-lieutenant, Eumeu Sène, voudra prendre une revanche sur Serigne Ousmane Dia, de son vrai nom. Et ramener enfin la couronne à Pikine. Le défi est de taille. Car ce dernier croise le seul lutteur ayant été Roi à deux reprises (2002- 2004 et 2014 à aujourd’hui).

Et depuis qu’il tient de nouveau le flambeau, suite à un succès sur Balla Gaye 2 en juin 2014, le B52 de Mbour promet de prendre sa retraite sans connaître la moindre défaite. Modou Lô ne le démentira point. Le Roc des Parcelles a buté sur plus lourd, en juillet 2015, malgré une nette domination.

Bombardier a grandi. Il sait gérer ses combats, encaisser des coups et guetter l’occasion idéale pour tenter une prise fatale. L’unique frein à son ascension est qu’il sort de deux années blanches. Exit la parenthèse de son combat en MMA contre Rocky Balboa, en Suisse, le 5 mai dernier.

Eumeu Sène, lui aussi, sort d’autant de saisons blanches. La deuxième pour avoir subi les inconséquences du promoteur Assane Ndiaye. Depuis, le nouveau venu, Pape Thialis Faye, a pris le relais pour le plus grand bonheur des amateurs. Double champion d’Afrique dans les années 2000, le bonhomme, sous les couleurs de Pikine Mbollo puis de Boul Falé, souffle le chaud et le froid avant de traverser une saison blanche en 2007-2008. Il se relance le 8 février 2009, en imposant un croc-en-jambe (caxabal) au jeune Balla Gaye 2, au stade Demba Diop.

Entre-temps, seul un revers devant Modou Lô, en mars 2014, gâche son beau tableau. La première victoire sur Balla Gaye 2 l’a relancé. La seconde, intervenue en avril 2015, lui ouvre les portes royales. Une ultime chance de confirmer son statut d’aîné à Pikine.






Libération



Cliquez-ici pour regarder plus de videos