leral.net | S'informer en temps réel

Burkina Faso: Nusrat al-Islam wal-Muslimin revendique l’attaque de Ouagadougou


Rédigé par leral.net le Samedi 3 Mars 2018 à 22:15 | | 0 commentaire(s)|

Nusrat al-Islam wal-Muslimin, la coalition djihadiste active dans le nord du Mal, a revendiqué les attaques qui ont secoué vendredi la capitale burkinabè, Ouagadougou.

Dans un message envoyé à l'agence mauritanienne d'information Alakhbar.info, la coalition djihadiste a affirmé avoir agi en réponse à la mort de plusieurs de ses leaders dont le chef djihadiste Mohamed Hacen Al-ançari, dans un raid de l’armée française.

16 personnes ont été tuées dont 8 assaillants et 80 autres blessées dans l’attaque qui a ciblé la zone où se situent l'Etat-major de l'armée, la Primature, l'Ambassade de France et l'Institut Français.

La France avait annoncé il y a plus de deux semaines avoir mené un raid dans le nord-est du Mali, conduisant à la mort ou la capture d’une vingtaine de djihadistes.

Quelque 4 000 soldats français sont stationnés dans le Sahel pour lutter contre les groupes islamistes armés qui opèrent notamment dans le nord du Mali.


 

Nusrat al-Islam wal-Muslimin, la coalition djihadiste active dans le nord du Mal, a revendiqué les attaques qui ont secoué vendredi la capitale burkinabé, Ouagadougou.

Dans un message envoyé à Alakhbar, la coalition djihadiste a affirmé avoir agi en réponse à la mort de plusieurs de ses leaders dont le chef djihadiste Mohamed Hacen Al-ançari dans un raid de l’armée française.

16 personnes ont été tuées dont 8 assaillants et 80 autres blessées dans l’attaque qui a ciblé la zone où se situent l'Etat major de l'armée, la Primature, l'Ambassade de France et l'Institut Français.

La France avait annoncé il y a plus de deux semaines avoir mené un raid dans le nord-est du Mali conduisant à la mort ou la capture d’une vingtaine de djihadistes.

Quelque 4 000 soldats français sont stationnés dans le Sahel pour lutter contre les groupes islamistes armés qui opèrent notamment dans le nord du Mali.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos