leral.net | S'informer en temps réel
Jeudi 21 Décembre 2017

Cheikh Gadiaga, de la prison de Rebeuss au chantage en ligne


Entre la prison de Rebeuss et le chantage via la presse en ligne il n'y a qu'un pas que Cheikh Mbacké Gadiaga a franchi. Les Sénégalais ont découvert cet escroc notoire lorsqu'il a soutiré 50 millions de FCFA à Cheikh Amar en complicité avec Nabou Oser qui se faisait passer au bout de la ligne pour l'ancien Premier ministre Aminata Touré. Une fois sorti de prison, Cheikh Gadiaga récidive. En complicité avec un de ses amis, il fait croire au même Cheikh Amar que son fils, Abdou, était impliqué dans un accident mortel. Il lui assure avoir la solution pour gérer le "problème" car l'agent en charge de l'enquête était son ami. Cheikh Amar fait semblant de jouer le jeu et donne rendez-vous à son bureau aux escrocs.



Entre temps, il avait alerté les gendarmes de la brigade de Ngor. Gadiaga débarque avec l'agent qui avait même fabriqué un faux PV. Au moment d'encaisser les 10 millions de FCFA qu'ils réclamaient ils seront tous cueillis et condamnés. Retour à la case prison pour Cheikh Gadiaga qui curieusement reprend sa place auprès de Cheikh Amar qu'il semble tenir par la barbe. Pour ne pas dire par les...
Sauf que cette fois-ci Cheikh Gadiaga ne se limite plus à Cheikh Amar. Il a lancé un site internet du nom de senegalixxx qui est en train de causer beaucoup de tort aux autorités minutieusement ciblées. Pendant deux mois Cheikh Gadiaga faisait insulter le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan. Mais voilà il ya de cela quelques jours, le même site qui insultait a fait un article à la limite du griotisme pour chanter les louanges de Amadou Ba. C'est qu'entre temps Cheikh Gadiaga a "vu" le ministre des Finances grâce au promoteur de lutte Gaston Mbengue. Le même procédé a été utilisé pour salir et racketter le directeur général des Impôts et Domaines Cheikh Ameth Tidiane Ba mais aussi Lamine Sarr de la Douane sans oublier Pape Mael DIOP
Depuis quelques jours, Cheikh Gadiaga a trouvé une nouvelle cible à "encaisser" : Mamour Diallo, directeur national des Domaines qu'il a fait insulter dans un article injurieux. Ces pratiques mafieuses ne passent pas inaperçus et choquent toute la presse en ligne. Les professionnels des médias en ligne devraient se liguer pour dénoncer ces mercenaires qui ont investi le secteur pour se livrer à du banditisme médiatique.
Les personnes ciblées par ces Bob Denard en ligne devraient aussi avoir le courage de porter plainte pour extorsion de fonds et chantage. Deux délits fermement punis par la loi.
La rédaction de leral.net



Titre de votre page Titre de votre page