leral.net | S'informer en temps réel
Mercredi 27 Mai 2020

Deux poids, deux mesures pour un problème foncier: la politique penche-t-elle du côté de Me Assane Dioma Ndiaye ?


L’histoire d’un « Sénégal Coumba ay Ndéye, Sénégal Coumba amoul Ndéye », ou « la politique de faveurs pour un nanti au détriment d’un pauvre », se dessine dans un problème foncier, qui pourrait même (encore) salir la Direction des Impôts et domaines. C’est pourtant ce qui se dessine à travers ces faits rapportés à Leral.net, où Falilou, un émigré dans le calvaire, croise le fer avec…Me Assane Dioma Ndiaye... fervent défenseur des droits de l’homme…



Deux poids, deux mesures pour un problème foncier: la politique penche-t-elle du côté de Me Assane Dioma Ndiaye ?
El hadji Falilou Diop, un émigré établi en France, répondant à l’appel du Président Macky Sall demandant aux Sénégalais de la Diaspora de venir faire du Sénégal, leur terre-mère, un pays émergent, n’en croit pas encore à ce calvaire qu’il était loin d’imaginer…

Son grand tort: avoir vouloir être parmi les bâtisseurs d’un Sénégal nouveau

Ses quarante-cinq millions de francs CFA durement acquis loin de sa terre natale, investis en toute transparence, avec toute une procédure respectée, risquent d’être floués par ce qui ressemble à la politique de deux poids, deux mesures.

Des Impôts et Domaines au Cadastre, en passant par le ministère de l’Urbanisme, la Mairie de Mbour, cet homme rassuré sur sa régularité, a acquis il y a un peu plus de deux ans, un terrain à 10 millions de francs payés au comptant, en plus des papiers d’actes de vente, 525 000 francs payés aux Impôts et Domaines, une demande bail introduite, 66 600 francs pour la quittance, sans oublier les démarches au niveau de l’Urbanisme pour les taxes et permis de construire s'y ajoutent…

Mieux encore, pour ce terrain clôturé et disposant d’une porte d’entrée, un garage et un potager, il a même mené une enquête au niveau du voisinage, mais la réponse est la même: « ce terrain n’est connu que d’un propriétaire : celui qui le vend ».

Un an après pour la sortie du permis de construire, travaux entamés, arrivé au niveau du chaînage, il demande aux impôts son bail. La réponse est qu’à leur niveau, il dispose d’un avis favorable du Ministère de l’Urbanisme, il ne reste que celui du Cadastre…

Les premières épines…

Deux poids, deux mesures pour un problème foncier: la politique penche-t-elle du côté de Me Assane Dioma Ndiaye ?
Au Cadastre surgit un léger différend, sur sa demande est mentionnée un superficie de 500 mètres carrés, alors que sur leurs données le terrain est de 400 mètres.

Mais avec l'aide d'un agent, leur erreur est vite repérée : le garage fait partie du terrain. Ainsi, une promesse de rectifier le tir est faite avec celle d'un avis favorable en vue. Pourtant peu après, grande fut sa surprise de les entendre dire à nouveau qu’un certain Me Assane Dioma Ndiaye avait fait une pareille demande, sur le même terrain.

Après ce fut une rencontre avec le chef de service, puis un retour aux Impôts et Domaines, où travaille un des beaux-parents de ce célèbre avocat et ….c’est celui même qui démarche même les papiers de la régularisation pour Me Assane D. Ndiaye, son proche.

En le rencontrant, Falilou Diop était face à une ancienne connaissance. A l’homme qui lui confirme être parent par alliance à Me Assane Dioma Ndiaye, il lui apporte des éclaircissements sur son acquisition, lui signifiant même que l’ancien propriétaire est toujours en vie, pour vérification.

Me Assane Dioma Ndiaye revient à la charge…

Deux poids, deux mesures pour un problème foncier: la politique penche-t-elle du côté de Me Assane Dioma Ndiaye ?
Rassuré d’avoir effacé un malentendu, il retourne poursuivre ses travaux, mais un jour, des agents de l’Urbanisme débarquent encore et lui demandent de débarrasser le plancher, le terrain appartient... à Me Assane D. NDiaye lui font-ils savoir
.
Alors là, l’homme se rebelle ! Mais la semaine suivante, la Direction de la Surveillance et du contrôle de l’Occupation du sol (DSCOS) débarque avec la gendarmerie, pour faire arrêter ses travaux, mais devant son permis de construire en bonne et due forme, le délégué appelle leur supérieur.

Face à la volonté du commandant de brigade de les amener au poste de gendarmerie, il a exigé d’abord une convocation pour la transmettre à son avocat, ce qui fut fait. Puis les travaux furent arrêtés pendant un an six mois, parce que le commandant leur avait signifié que ce terrain appartient à ...Me Assane D. Ndiaye qui dispose d’un bail, donc, il y a conflit.

Aprés l’échec d’une médiation faite par des personnes de bonne volonté, au tribunal, le 2 décembre 2019, l’ensemble de la procédure annulé, lui donnant raison.

Coumba am Ndeye, Coumba amoul Ndeye (deux poids, deux mesures)

Deux poids, deux mesures pour un problème foncier: la politique penche-t-elle du côté de Me Assane Dioma Ndiaye ?
Avec ce Jugement et un certificat de non opposition en main, Fafilou reprend ses procédures et des travaux. L’eau et électricité acquises, arrivé au niveau R plus 2, alors qu’il ne lui restait que les finitions, Me Dioma Ndiaye reprend l’assaut, l’assigne au tribunal civil, mais s’absente, l’affaire est renvoyée, puis suspendue pour cause de…COVID-19.

Mais plus grande sera sa surprise de voir encore le célèbre avocat enclencher une autre procédure, faisant descendre les gendarmes avec toujours la de la DSCOS, lui disant qu’ils ont reçu une instruction du procureur, demandant l’arrêt des travaux ! Et en plus souligne Falilou, bizarrement, de A à Z dans tout ce calvaire, même dans les médiations, il ne voit l’ombre de Me Assane Dioma qu’à la télé dans d’autres activités.

Et le plus louche dans ce conflit, est que seul, son beau-parent des Impôts et Domaines répond présent dans cette affaire.

Même voulant de la transparence dans cette affaire, Falilou a toutes les difficultés du monde à se faire recevoir aux Impôts et Domaines, pour suivre ses papiers. Aujourd’hui, ses quarante-cinq millions durement acquis loin de sa terre natale, investis en toute transparence, risquent d’être floués par la politique de deux poids, deux mesures.

Et pourtant, c’est un acharné défenseur des droits de l’homme, qui bizarrement, défendait une pareille injustice à Saly, qui veut détruire son rêve.

En bon croyant, sa foi est qu’à part la justice des hommes, il y a celle Suprême de DIEU, et s’il avait le moindre doute que la maison appartient à quelqu’un, il n’aurait pas engagé ce combat. C’est pourquoi il dit attendre d’être édifié sur ses questions :
Pourquoi cette politique de deux poids, deux mesures ?
L’homme de loi est-il au dessus de la loi ?
Ou le travailleur des Impôts et Domaines est-il au-dessus du Citoyen qui croit en son Sénégal ?


Deux poids, deux mesures pour un problème foncier: la politique penche-t-elle du côté de Me Assane Dioma Ndiaye ?
procureur.jpeg Procureur.jpeg  (54.84 Ko)

Deux poids, deux mesures pour un problème foncier: la politique penche-t-elle du côté de Me Assane Dioma Ndiaye ?

Deux poids, deux mesures pour un problème foncier: la politique penche-t-elle du côté de Me Assane Dioma Ndiaye ?

LERAL TV



Titre de votre page Titre de votre page