Leral.net - S'informer en temps réel

En direct 🛑 Du Radisson Blu de Dakar: Cérémonie de signature pour la mise en œuvre de la centrale de 300 MW

Rédigé par leral.net le Samedi 3 Octobre 2020 à 12:41 | | 0 commentaire(s)|

Annoncée par Son Excellence, le président de la République Macky Sall, lors du Conseil présidentiel de relance de l’économie du 29 septembre 2020, la Senelec, West Africa Energy (WAE) et ses partenaires techniques, signent un contrat de construction clés en main, de cette nouvelle centrale. Cette cérémonie est présidée par le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, M. Amadou Hott.




Au Sénégal, la West Africa Energy signera le 3 septembre 2020, avec Thialis, un accord pour la mise en place d’une centrale de 300 MW d’une valeur de 393 millions $, qui sera entièrement financée sur fonds sénégalais. Le projet entre dans le cadre de la relance économique nationale post-covid.

Au Sénégal, l’énergéticien West Africa Energy (WAE) et Thialis, son partenaire technique, signeront le 3 septembre, un contrat relatif à la construction d’une centrale électrique de 300 MW. Cette information relayée par APS, est issue du service communication externe et relations publiques de la SENELEC, la compagnie électrique nationale.

La construction de l’infrastructure a également été annoncée par Macky Sall, le président sénégalais lors d’un Conseil présidentiel sur la relance de l’économie nationale suite à la pandémie de la Covid-19. Papa Demba Bitèye, le directeur général de la SENELEC a ajouté que l’infrastructure nécessitera un investissement de l’ordre de 220 milliards de francs CFA (393 millions $). « D’ici à la fin de cette semaine, la société chargée de ce projet 100 % à capitaux sénégalais, sera mise sur pied », a-t-il affirmé à cette occasion.

Rappelons qu’en 2013, la SENELEC avait signé avec le Sénégalais WAE un accord sur la mise en place d’une centrale thermique de 300 MW à Mboro, fonctionnant au charbon et au gaz. La mise en service de l’infrastructure était alors prévue pour 2016. Le projet n’avait pas abouti pour des raisons de litiges fonciers et de difficultés financières rencontrées par les Industries chimiques du Sénégal, auxquelles était liée la compagnie.


Titre de votre page