Leral.net | S'informer en temps réel



Etats-Unis: Donald Trump contredit par ses propres services de renseignements

Rédigé par La rédaction de leral.net le 30 Janvier 2019 à 10:13

Comme chaque année, les responsables des grandes agences américaines de surveillance ont dressé devant le Sénat, le tableau des menaces qui pèsent contre les Etats-Unis. Et sur plusieurs aspects, ils ont démenti les affirmations du président.


Donald Trump se vante régulièrement d’avoir désamorcé la menace nord-coréenne. Le président faisait encore état la semaine dernière de grands progrès dans les négociations sur la dénucléarisation.

Mais, devant le Sénat, le directeur du renseignement a estimé qu’il était peu probable que Pyongyang abandonne ses armes de destruction massive, et a assuré que les dernières observations faites sur le terrain étaient incompatibles avec une dénucléarisation totale.

Divergence

Les analyses de la Maison-Blanche et du renseignement américain divergent aussi sur la menace de l’Etat islamique. Donald Trump a affirmé il y a un mois que le groupe EI était vaincu, mais ce n’est pas l’avis de Dan Coats, directeur national du renseignement : « L’Etat islamique a perdu des territoires en Irak et en Syrie. Le groupe est retourné à sa stratégie de guérilla initiale et continuera de planifier des attaques et de diriger ses membres à travers le monde. L’EI a la volonté de réapparaître et contrôle encore des milliers combattants en Irak et en Syrie. »

Avertissement

L’Etat islamique exploitera toute réduction de la lutte contre le terrorisme pour renforcer ses capacités, a ajouté le chef du renseignement. Il poursuivra vraisemblablement ses attaques contre les adversaires occidentaux, y compris les Etats-Unis. Un avertissement adressé au président qui a annoncé le retrait des troupes américaines de Syrie.





rfi.fr