leral.net | S'informer en temps réel

Frustrations à Pikine: Le mouvement Banlieue Avenir invite Aliou Sall à revoir sa copie

Le maire de la ville de Guédiawaye, Aliou Sall ne cesse de s’attirer les foudres des populations de Pikine. Depuis que le frangin du président de la République a émis l’idée de retirer le Technopôle, la commune de Dalifort et quelques quartiers de Pikine pour les rattacher à Guédiawaye, il essuie toutes sortes de critiques.


Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Mai 2021 à 09:20 | | 0 commentaire(s)|

Frustrations à Pikine: Le mouvement Banlieue Avenir invite Aliou Sall à revoir sa copie
«Ne touche pas à Pikine», c’est le nouveau slogan brandi par le mouvement Banlieue Avenir. En conférence de presse, lundi après-midi au Théâtre de Verdure à Pikine Nord, les responsables de cette structure ont dit toute leur volonté à s’opposer à un morcellement de Pikine, pour agrandir la ville de Guédiawaye. «Pour le cas de Pikine, nous tenons à dénoncer les approches et les formules avancées pour le moment. Le site de Technopole et la commune de Dalifort doivent rester dans le giron de Pikine. Nous allons nous opposer farouchement à tout éventuel morcellement de Pikine, même si, par ailleurs, nous faisons partie de la coalition présidentielle», cogne Boubacar Bâ.

Pour lui, il serait plus judicieux de rattacher les communes de Cambérène et Parcelles assainies à la ville de Guédiawaye, avec qui elles partagent la même aire géographique. Toutefois, l’ancien directeur de l’Ofejban (Office pour l'emploi des jeunes de la banlieue) estime qu’il y a des communes de Pikine qui peuvent être fusionnées.

«Les communes de Dalifort, Pikine Nord, Pikine Est et de Pikine-Ouest peuvent être regroupées en une seule entité, pour donner naissance à la commune de Dagoudane Pikine. Idem pour les deux communes de Guinaw rail. Les communes de Diamaguène Sicap Mbao et de Mbao peuvent être regroupées pour former la commune de Mbao Diamaguène», soutient Boubacar Bâ, qui estime que cela nécessite des concertations avec toutes les forces vives de Pikine, pour arriver à un consensus.

Banlieue Avenir dénonce aussi l’arrêt des travaux de l’État dans la banlieue depuis plus de 5 ans. C’est le cas de la route des Niayes. «Les autorités se moquent de Pikine. Nous alertons le Président Macky Sall», peste M. Bâ.






Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page