leral.net | S'informer en temps réel

Guy Marius Sagna et compagnie introuvables


Rédigé par leral.net le Samedi 18 Septembre 2021 à 10:55 | | 25 commentaire(s)|

Restons avec Cheikh Khoureysi Ba qui estime que la police s’est vengée en faisant disparaître les activistes. Pour les assister vaille que vaille, Me Ba a été ballotté depuis 17h jusque dans la soirée. L’avocat s’est rendu d’abord au poste de police de Grand-Dakar d’où il a été appelé par 08 manifestants, il s’est rendu par la suite aux commissariats du Point-E puis de la Médina et enfin au commissariat central au cœur de la Sûreté Urbaine.

Partout, dit-il, la stratégie du faux-semblant a été déployée avec un art consommé de la comédie qui cache mal la frustration de ce jour et qui n’honore pas, loin s’en faut, la police nationale. Il n’a vu aucun activiste. Il a poursuivi son périple au camp Abdou Diassé, «ce camp de concentration qui ne dit pas son nom et où, dit-il, un sous-officier particulièrement violent était visiblement chargé de l’accueil... pour lui transmettre «l’information sciemment mensongère que ses clients n’étaient pas sur les lieux». Avant de l’inviter à circuler.

L’avocat retourne au commissariat de Bel-Air. Il est rentré sans voir ses clients. D’où sa colère. Il a tenu, toutefois, à remercier un capitaine qui a permis à Dj Malick de la ligue contre l’incivisme et l’indiscipline de lancer un SOS parce qu’il est asthmatique et a besoin en urgence d’une assistance respiratoire, rapporte L'As.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page