Leral.net - S'informer en temps réel

Histoire: Alioune Sow dit «Mboutou», le doyen des Chefs du canton du Sénégal

Rédigé par leral.net le Mardi 18 Janvier 2022 à 09:57 | | 3 commentaire(s)|

En janvier 1949, disparaissait Alioune Sow dit «Mboutou», qui était à l’époque le doyen des Chefs du canton du Sénégal. Né à Gorée le 15 avril 1870, il était le petit-fils de Biram Pulo Sow, fondateur de Kawlak Ndagaan, père de Sega Pulo Sow, premier Chef de Canton de Kaolack. Après la mort de Sega Poulo Sow en 1897, c’est le jeune Alioune Sow, son fils, qui fut choisi pour le remplacer à la tête du Canton de Kaolack et de Laghem.


Histoire: Alioune Sow dit «Mboutou», le doyen des Chefs du canton du Sénégal
Interprète auxiliaire de premier classe, il eut à travailler aussi comme interprète entre Serigne Touba et les colons, opérant toujours pour traduire avec attention et pudeur, les paroles de ces derniers pour ne pas manquer de respect envers le Saint Homme. Mboutou Sow donna la main de sa fille, Ramatoulaye Sow, au fils de Serigne Touba, Serigne Bassirou Mbacké, et, de ce mariage naitra une fille Sokhna Amy Rama Mbacké.

Vers la fin de sa carrière, Alioune Sow partagea la chefferie de Canton avec ses fils Ahmed Saloum Sow, appelé à diriger le Laghem oriental et Thierno Sow, le Laghem occidental.

Grande figure du passé sénégalais, Mboutou Sow travailla avec intelligence et dévouement pour le bien collectif, durant une époque difficile, servant souvent d’intermédiaire entre la population et l’Etat, et entre les autorités religieuses et l’administration coloniale. À Kaolack, une école privée porte son nom.

Image: Alioune Sow photographié par Fortier.


Titre de votre page Titre de votre page