leral.net | S'informer en temps réel

Homosexuel présumé lynché aux HLM : Deux commerçants condamnés à 6 mois ferme

Soupçonné d'être un homosexuel, le ressortissant américain, Cedric Perry, a été molesté et dépouillé de ses biens au marché Hlm de Dakar. Deux de ses bourreaux, Thiéyacine Dieng et Mohamed Fall, ont été condamnés à six mois de prison ferme ce mercredi 1er juin 2022. Les prévenus doivent solidairement allouer 1 million de francs Cfa à la partie civile, rapporte "Rewmi".


Rédigé par leral.net le Samedi 4 Juin 2022 à 11:36 | | 0 commentaire(s)|

Homosexuel présumé lynché aux HLM : Deux commerçants condamnés à 6 mois ferme
Passions au Sénégal et Cedric Perry l'a appris à ses dépens. Venu au Sénégal pour la première fois dans le cadre du Biennale de Dakar, le jeune Américain a été attaqué par une meute d'individus au marché HLM le 17 mai dernier. N'eût été l'intervention des éléments du commissariat de ladite localité, il allait trépasser.

Retrouvé torse nu, visage ensanglanté, l'artiste a été acheminé au centre de santé des Hlm, où l'homme de l'art a expertisé ses blessures à huit jours d'Interruption temporaire de travail. Mais, Cedric n'était pas la seule victime dans cette affaire. Les mis en cause avaient également vandalisé le taxi du nommé Mbaye Ndiaye. Ainsi, l'enquête diligentée avait permis aux flics de réquisitionner les services du ministère de l'Intérieur, pour l'exploitation des images des caméras, installées aux alentours du lieu de l'agression.

Formellement identifiés, Mohamed Fall, Thiéyacine Dieng et Pape Sow ont été alpagués, puis traduits devant le tribunal des flagrants délits de Dakar, pour vol commis en réunion avec violence, coups et blessures volontaires et destruction de bien appartenant à autrui. Mais, les trois commerçants ont, tour à tour, tenté de se soustraire à leur responsabilité pénale. Thiéyacine Dieng a indiqué avoir ramassé la chaîne en or de la partie civile. Alors qu'à l'enquête préliminaire, il a renseigné qu'il avait trouvé des jeunes en train de se disputer la paternité du bijou. C'est sur ces entrefaites qu'il l'avait confisqué. Pape Sow a déclaré être un simple spectateur.

Cedric raconte sa mésaventure

Par la voix de son interprète, témoin oculaire des faits, Cedric Perry a confessé qu'il s'était rendu au marché, en compagnie de ses compatriotes pour faire des emplettes. Mais, la foule qui scandait en wolof : "On ne veut pas d'homosexuel", s'est ruée sur lui. "Les prévenus en faisaient partie. Ils m'ont pris à partie et dérobé mon portable, mes 60.000 francs Cfa, mes trois chaînes, mes habits...", a-t-il déploré, tout en informant avoir récupéré ses deux chaînes. A l'en croire, il n'avait pas eu peur quand il a vu la foule se diriger vers lui, car il n'avait rien à se reprocher. Pour la réparation de son préjudice, il a réclamé 2000 euros, soit 1,3 million francs Cfa.

Mbaye Ndiaye a, quant à lui, expliqué avoir été apostrophé par Mohamed Fall, quand deux compatriotes de Cedric Perry se sont installés dans son véhicule. "Quand il a tapé sur ma voiture, je me suis arrêté. C'est à ce moment qu'il m'a reproché d'avoir transporté des gays. Je lui ai rétorqué que ce sont des filles qui ont pris place dans mon véhicule. Là, elle m'a répondu qu'elles sont lesbiennes. C'est dans ces circonstances que la foule a assailli Cedric qui se trouvait à quelques mètres et détruit mon véhicule", a-t-il conté.

La défense tire sur l'État

Prenant la parole, le maître des poursuites a requis deux ans, dont trois mois ferme contre Mohamed Fall et Thiéyacine Dieng. "Le premier avait fait à l'enquête des aveux circonstanciés, en reconnaissant avoir porté des coups à la victime. Pour Thiéyacine, l'objet du délit a été retrouvé par devers lui", a fait observer le parquet qui a, par ailleurs, sollicité la relaxe pour Pape Sow. Les conseils de la défense ont fustigé la posture de l'Etat, dans cette affaire. "C'est un ministère de souveraineté qui a été mobilisé pour un citoyen américain ordinaire. Combien de Sénégalais sont victimes d'agression quotidiennement ?", s'est interrogé Me Daff, avant d'asséner : "On ne peut pas se limiter à trois personnes après l'exploitation des images. C'est une centaine de combattants qui a attaqué la victime".

Après avoir relaxé Pape Sow, la juge a infligé à ses co-prévenus une peine de deux ans, dont six mois ferme. En guise de dédommagement, le duo doit verser 1 million de francs Cfa à Cedric et 51.000 francs Cfa à Mbaye Ndiaye.

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page