leral.net | S'informer en temps réel

Joal-Fadiouth / Protection des tortues: Lancement des premières journées sur fond de sensibilisation des populations

Les premières journées de protection de la tortue marine, ont été lancées à Joal-Fadiouth, sous le pilotage de l’African Chelonian Institue, l’aire marine protégée de Joal-Fadiouth, le Réseau des aires marines protégées de l’Afrique de l’Ouest (Rampao) et la fondation Wroclaw. Ces premières journées se présentent comme un mécanisme de plaidoyer pour la protection des tortues, victimes de captures accidentelles ou bien prises pour servir d’alimentation.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Décembre 2021 à 09:32 | | 0 commentaire(s)|

En effet, l’organisation de ces manifestations consiste à mener une grande campagne de sensibilisation pour faire comprendre au public les menaces qui pèsent sur les tortues et leur importance pour les écosystèmes marins et l’environnement.

Pour Thomas Diagne, le directeur de l’Institut de protection des tortues, les journées consacrées à la sensibilisation sur la protection des tortues sont parties pour susciter l’adhésion et l’engagement de tous pour la sauvegarde, la préservation et la conservation de ces espèces emblématiques.

A l’en croire, la préservation et la sauvegarde ne feront de manière efficace qu’à l’échelle sous-régionale, avec l’engagement de tous les pays. Par conséquent, un plan sous-régional de lutte doit avoir un répondant dans chaque pays dans le but de mener des activités de sensibilisation.

Il a expliqué le rôle primordial des tortues dans les herbiers marins, ce qui fait d’elles des régulatrices de l’équilibre et de la protection de l’écosystème. Pour Thomas Diagne, la protection de la tortue marine est importante à plus d’un titre, car elle participe à l’essor économique du Sénégal.

La localité de Joal-Fadiouth, ciblée pour l’organisation des premières journées de protection de la tortue, s’explique d’ailleurs. En ces lieux, un fait notable est constaté. Les gens y capturent des tortues pour les manger pendant qu'ailleurs, leur capture est accidentelle. Le commandant de l’aire marine protégée de Joal Fadiouth a insisté sur la portée des interdictions de capturer les tortues et leurs conséquences.

Selon Madame Aïssata Daouda Dia Ba, la chargée du suivi du projet des tortues du Rampao, la protection des tortues est une initiative importante, au cœur des activités de l’aire marine protégée.

Elle s’est félicitée de la démarche revêtant un caractère inclusif et participatif. Abdou Karim Sall, le président du comité de gestion de l’aire marine protégée de Joal Fadiouth mais aussi président de la plateforme des pêcheurs artisans, est revenu sur l’action des tortues dans la restauration de l’équilibre de l’écosystème marin. Joal-Fadiouth, selon lui, demeure l’un des zones les plus poissonneuses de l’Afrique, car ayant participé à plus de 133 000 tonnes de poissons débarquées sur les 430 000 tonnes au niveau du Sénégal, l’année dernière.





Rewmi


Titre de votre page Titre de votre page