leral.net | S'informer en temps réel

L'Aïd El Adha: La fête du sacrifice

« Ô mon fils, je vois en rêve que je t’égorge. Qu’en penses-tu ? »

« Père, répondit le fils, fais ce qui t’est ordonné. Tu me trouveras, si Dieu veut, parmi ceux qui supportent [l’épreuve] » (Cor. 37 : 102).
C'est par ces paroles que le pacte originel de la fête du sacrifice prit forme entre Le créateur de l'univers, son envoyé Abraham et Ismaël (fils d'Abraham)...


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Août 2016 à 22:39 commentaire(s)|

« Voici certes l’épreuve évidente » dixit le Coran : épreuve suprême de soumission à Dieu que de se "croire" contraint d’égorger son fils ! Selon certains soufis, l’épreuve consistait à donner son vrai sens à la vision d’Abraham. Ici au Sénégal, les grandes figures de l'islam nous ont légué le chemin de la préférence de l'adoration sur l'idolâtrie, la préférence de l'éternelle sur l'éphémère. Mais dans l’esprit de certains, ces valeurs semblent être négligeables de nos jours.
Le rituel indésirable n'est donc pas seulement de fêter la Tabaski en rangs dispersés mais aussi de la fêter en croyances disloquées…

En effet, les désirs superflus ont jeté l’ancre dans la conscience communautaire, devenant ainsi une convention sociale dans laquelle la course aux moutons et la course contre la montre mènent les pères de famille dans le gouffre du stress.

Tout cela parce que d’aucuns d’entre nous ne voient que l’aspect festif de la Tabaski alors que cette fête renferme l’essence de la vie, l’essence de la résurrection.
Libasse Laye Th.


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page