leral.net | S'informer en temps réel

L’Armée sénégalaise accusée de s’immiscer dans la politique gambienne…

Un député gambien demande à l’Armée sénégalaise (Ecomig) et Gambienne de ne pas s’immiscer dans la politique de son pays. L’honorable député, Alhagie H. Sowe, issu de la Circonscription de Jimara, dans un communiqué de presse, demande à ces forces de cesser tout appui destiné à la mère de Adama Barro qui fait campagne pour son fils.


Rédigé par leral.net le Lundi 17 Décembre 2018 à 12:04 | | 0 commentaire(s)|

« J’ai appris avec un grand choc que la campagne politique dans certains villages de ma circonscription, Jimara, située dans la région de la rivière Upper River (URR), était assurée par des forces de l’Ecomig, soupçonnées d’être des soldats sénégalais, ainsi que des soldats gambiens dépêchés pour assurer la sécurité de la mère du président Adama Barrow, Aja Juma Jallow », déclare Alhagie H. Sowe, dans un communiqué rendu public, ce dimanche.

A l’en croire, sur freedomnewspaper.com, cette pratique est non seulement « une faute professionnelle de la part des soldats (soldats de l’Ecomig et gambiens), mais également une provocation pour nous, en tant que responsable politique de la circonscription ».

« Les soldats gambiens et les forces de l’Ecomig doivent arrêter la campagne immédiatement et sans délai. Ils sont chargés par leurs supérieurs et les autorités de veiller sur la sécurité de la mère du président, mais pas de l’aider à faire campagne pour son fils, le président de la République », alerte-t-il.

E le député de Jimara à l’Assemblée nationale, Alhagie H. Sowe,  de condamner « cet acte et exhorte les soldats concernés à renoncer immédiatement à de telles pratiques. Les soldats en général, en particulier les forces de l’Ecomig, ne doivent pas s’immiscer dans la politique de notre pays ».





Senego



Cliquez-ici pour regarder plus de videos