leral.net | S'informer en temps réel

La pénurie d’eau gagne du terrain: Le ministre Serigne Mbaye Thiam en « mode avion »

Le ministre Serigne Mbaye Thiam est aphone au moment où la pénurie d’eau potable gagne du terrain dans le pays. Pourtant, la pénurie d’eau qui sévissait dans certains quartiers de Dakar et qui s’est accentuée avec l’arrivée de Sen’eau, interpelle le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam.


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Avril 2021 à 09:31 | | 0 commentaire(s)|

La pénurie d’eau gagne du terrain: Le ministre Serigne Mbaye Thiam en « mode avion »
De nombreux quartiers de Dakar souffrent de cette situation. C’est le cas notamment à Niary Tally, qui crie son ras-le bol, à Keur Massar, à la cité Damel, à Ouakam, aux Parcelles assainies, Grand-Yoff, Patte d’Oie, à Derklé, pour ne citer que ces localités qui, depuis plusieurs mois, courent derrière le liquide précieux.

À Rufisque, Yeumbeul et dans la lointaine banlieue de Dakar, beaucoup de ménages sont à sec, avec une pénurie qui oblige certaines populations à recourir à l’eau de puits. Pourtant, avec l’arrivée de Sen’eau qui a pris le relais de la Sde, la fin des pénuries a été annoncée comme une forte promesse, justifiant le remplacement de Sde.

Mais hélas ! Près de deux ans après, les populations continuent de vivre le calvaire, tandis que le ministre Serigne Mbaye Thiam, abonné absent, nulle part aperçu, est aphone.

Une situation très compliquée en ces temps de Ramadan où les femmes n’ont pas assez de force pour supporter des seaux et bidons d’eau sur leur tête.

Dans des villes comme Rufisque, Thiès, où la pénurie d’eau est de plus en plus prégnante, si des solutions ne sont pas trouvées au plus vite, l’hivernage qui s’approche risque de venir avec son lot de problèmes.

Si les gouvernants ont des soucis avec la question de l’emploi des jeunes, la pénurie d’eau qui ne peut pas continuer, est un autre problème à solutionner.

À l’intérieur du pays, des zones comme Mboro, Ndangalma, les îles du Saloum, Kédougou, Kidira, Bakel, les abonnés qui sont approvisionnés en eau par des concessionnaires comme Aquatech, ne savent plus où donner de la tête pour trouver le liquide précieux.

Depuis que la Sde a cédé la place à Sen’eau, filiale de Suez qui a gagné le marché de raffermissement pour une période de 15 ans, les abonnés sont plongés dans le canal de la pénurie d’eau. Incapable de satisfaire la demande, Sen’eau semble contaminer Aquatech et les autres opérateurs, qui peinent à fournir de l’eau à leurs abonnés.

C’est cela qui explique, d’ailleurs, les manifestations pour le départ de ces sociétés privées. À Mboro, par exemple, où Aquatech est chargée de la distribution de l’eau dans cette commune qui abrite avec celle de Darou Khoudoss, les deux plus grandes sociétés minières du Sénégal, la pénurie est récurrente.

Idem à Toubatoul. Que ce soit dans les grandes villes ou à l’intérieur du pays, le plus écoeurant, c’est que les populations sont non seulement, très souvent, privées du liquide vital, mais elles voient leurs factures d’eau gonfler.

À l'heure où l'on parle de municipalisation de la distribution de l'eau, il est tout simplement scandaleux que les abonnés restent des jours sans eau ; et pis, du fait de sociétés et d'opérateurs privés qui se sucrent sur leur dos !






Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page