leral.net | S'informer en temps réel

Me Moussa Bocar Thiam sur le conclave des ‘’khalifistes’’ à Kaolack : « C’est acte grave alourdit les charges qui pèsent sur eux »

Le conclave que les partisans de Khalifa Sall ont tenu, samedi dernier, à Kaolack, n’ébranle pas la direction du parti socialiste (PS), à en croire Me Moussa Bocar Thiam.


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Décembre 2017 à 09:49 | | 0 commentaire(s)|


Le porte-parole adjoint du Ps minimise la rencontre des ‘’khalifistes’’ dans la capitale du Saloum. « Ce que l’on peut constater, en tant que membre du Parti socialiste et du conseil constitué du Parti socialiste, c’est que la rencontre qui a eu lieu à Kaolack n’est qu’une rencontre du mouvement du maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall. Cette rencontre n’a rien à voir avec le Parti socialiste et il n’y a aucun membre du Parti socialiste qui a été présent de cette réunion », a déclaré Me Thiam, au bout du fil.

Le maire de Ourossogui d’ajouter : « je salue leur courage à vouloir enfin comprendre, qu’il est temps qu’ils aillent rencontrer les Sénégalais, qu’ils aillent discuter de leur programme avec eux, en oubliant le Parti socialiste et en laissant en paix le Parti socialiste. Ce sont des personnes qui, depuis deux ans et demi, n’ont participé à aucune activité politique eu sein du Parti socialiste ni à aucune élection en compagnie du Parti socialiste. Aujourd’hui, il est clair, qu’enfin, ils ont décidé d’aller dans le cadre de leur mouvement. C’est une très bonne nouvelle ».

Selon M. Thiam, la sanction sera à la hauteur de la faute commise par Khalifa Sall et ses partisans. « Cet acte grave alourdit les chargent qui pèsent sur eux par rapport aux dossiers que l’on soulèvera au bureau politique afin que leur expulsion soit prononcée. Nous souhaitons que tous les griefs de ce week-end viennent compléter la longue liste des dérives et des contestations que ces personnes-là sont en train de faire depuis deux ans et demi », a souligné l’avocat.

Par rapport au défi de la mobilisation qui été relevé par les partisans du maire de la ville de Dakar, Me Moussa Bocar Thiam minimise également.
« Ce qui est sûr, c’est un groupuscule qui, depuis qu’ils ont pris leur chemin, ont perdu toutes les élections. Donc, c’est le moment de les rappeler à l’ordre. Ils perdent leur temps, car le Parti socialiste, dont Ousmane Tanor Dieng a les destinées, n’est pas un parti d’opposition. C’est un parti de la majorité présidentielle qui est en train de faire un excellent travail pour le Sénégal et bénéficie de la confiance des Sénégalais », a conclu le maire de Ourossogui.




Vox populi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos