leral.net | S'informer en temps réel

Menace de saisine du tribunal arbitral de Paris : African Petroleum disposée à la conciliation


Rédigé par leral.net le Mercredi 2 Mai 2018 à 10:14 | | 0 commentaire(s)|


Le Sénégal pourrait éviter de justesse un contentieux juridique devant le tribunal arbitral de Paris. Si l'on en croit certaines sources, la compagnie pétrolière internationale African Petroleum Corp Ltd (Apcl), dirigée par Jens Pace, cotée à la bourse des valeurs d’Oslo (Norvège), qui détenait depuis 2011 les blocs de recherche de Rufisque Offshore Profond (Rop) et de Sénégal Sud Offshore Profond (Sosp), est sur le point de conclure un accord à l'amiable avec le gouvernement du Sénégal à propos du litige relatif au retrait de ses blocs.

Jens Pace n'avait pas approuvé la façon cavalière par laquelle le ministère de l'Energie, sous Thierno Alassane Sall, lui avait retiré un de ses deux blocs offshore profond sénégalais. Aujourd'hui, Apcl serait disposé à renoncer à sa plainte devant le tribunal Arbitral du Commerce de Paris, si la procédure de conciliation entamée s’avérait concluante.

Le point d'accord entre Apcl et l'Etat du Sénégal pourrait porter sur la possibilité d'une extension (prolongation de la durée de validité) de son second contrat de recherche, le Crpp (contrat de recherche partage et production) du Sosp, couvrant les eaux profondes au Sud de la Gambie, qui en était à sa seconde période de validité. Sur ce bloc, également octroyé en 2011, Apcl avait largement rempli ses engagements de travaux qui consistaient à l’achat, auprès de Petrosen, de données existantes et à la réalisation de 2 500 km² de sismique 3D. En définitive, elle aurait réalisé 3 600 km². Ce qui lui avait donné le droit au premier renouvellement de ce contrat en 2014.





Enquête



Cliquez-ici pour regarder plus de videos