leral.net | S'informer en temps réel

Menaces de mort contre les Chinois à Kalounaye: Les populations démentent et accusent Ecotra


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Septembre 2021 à 11:12 | | 0 commentaire(s)|

Le Comité pour le désenclavement de Kalounaye est sorti de sa réserve, pour déclarer que les populations de la localité n’ont aucun problème avec l’entreprise chargée d’exécuter les travaux d'aménagement et de bitumage dans leur zone. Ses membres accusent Ecotra de tous les péchés d’Israël.

Les allégations selon lesquelles les populations de Kalounaye ne veulent pas de la présence des Chinois chargés d’exécuter les travaux d'aménagement et de bitumage dans leur localité, sont totalement fausses. C’est qu’indiquent les membres du Comité pour le désenclavement de Kalounaye dans un communiqué parcouru par «L’AS».

« Les populations de Kalounaye ont, depuis quelques temps, constaté que certains responsables d'Ecotra sont en train de faire passer de fausses informations à travers une certaine presse, faisant état, d'une part, qu'elles menacent de mort les Chinois et de brûler leurs bases, d'arrêter les travaux, de les faire quitter la zone, et d'autre part, de contestation de l'octroi du marché à l'entreprise CRSG, de leur adhésion à la cause d'Ecotra. (…). Les populations, conscientes que ce projet vise à désenclaver leur zone, ne sont mêlées ni de près ni de loin à ces histoires imaginaires inventées par Ecotra. Elles font savoir à l'opinion qu'Ecotra fait de la diffamation-manipulation des masses, en tentant aussi vainement de les
utiliser pour atteindre son objectif »
, renseigne ledit comité.

Pour les membres du comité, tout ce qu'Ecotra a dit, n'a jamais été évoqué par les populations de Kalounaye qui, selon eux, adhèrent totalement à ce projet et sont déterminées à l'accompagner. Par conséquent, précisent-ils, les populations de Kalounaye réaffirment que les propos tenus à l’endroit des Chinois, sont mensongers et n'engagent que leurs auteurs qui ne veulent, à leurs yeux, que créer un trouble à l'ordre public.

«Les populations prennent à témoin l'opinion nationale sur les manœuvres
inadéquates d'Ecotra, visant à supplanter un adversaire qui a raflé la mise suite à un appel d'offres international bien diligenté. Désormais, elles n'accepteront jamais de laisser à cette société de fixer les règles de la magouille, pour tourner en bourrique l'opinion, afin de s'octroyer une certaine légitimité. Les populations de Kalounaye précisent que s'il y a un conflit, Ecotra doit le régler avec l'Etat et non le ramener au niveau local. C'est l'Etat qui a désigné l'entreprise chinoise CRSG pour exécuter les travaux
», ajoutent-ils.

Le Comité pour le désenclavement de Kalounaye de poursuivre: « Concernant la commande publique, les populations ne son pas habilitées, à demander une entreprise d'intervenir ou non. Elles ont tout de même un droit de regard, des avis, une fois que les travaux démarrent. Vu que l'entreprise CRSG est la seule détentrice de l'Ordre de Service de démarrage qui est effecti d'ailleurs, vu que les employés sont bien traités avec des salaires décents, vu que les Chinois sont en très bons termes avec les populations, leur intégration et la cohabitation sont parfaites, les populations demandent à l'Etat de ne pas retirer aux Chinois ce projet en bon niveau d'exécution, de laisser CRSG poursuivre les travaux
d'aménagement et de bitumage de la boucle de Kalounaye et des voiries, et de prendre toutes les mesures à cet effet
».



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page