leral.net | S'informer en temps réel

Mondial 2018: Les chiffres (étonnants) de la VAR selon la Fifa

La Fifa a décidé de publier un premier bilan officiel du recours à l’assistance vidéo, ce vendredi, au terme de la phase de poules du Mondial 2018. Avec des chiffres très optimistes à l’appui.


Rédigé par leral.net le Samedi 30 Juin 2018 à 13:42 commentaire(s)|

Mondial 2018: Les chiffres (étonnants) de la VAR selon la Fifa

La Fifa a décidé de publier un premier bilan officiel du recours à l’assistance vidéo, ce vendredi, au terme de la phase de poules du Mondial 2018. Avec des chiffres très optimistes à l’appui.

Les 48 matches de la phase de poules de la Coupe du monde 2018 se sont achevés jeudi soir – l’occasion pour la Fifa de dresser un premier bilan de la VAR, l’aide vidéo à l’arbitrage, qui en deux semaines a pu faire jaser. Alors que d’aucuns dénoncent déjà les limites du système - les plus virulents en la matière étant les Marocains, floués selon eux par une assistance à l’avantage des plus grosses écuries de la compétition – la maison-mère du ballon rond se félicite du bon fonctionnement du dispositif. Chiffres surprenants à l’appui.

La Fifa nous apprend ainsi ce vendredi que la VAR a été utilisée à 335 reprises dans ce Mondial. "Tous les buts (122 durant la première phase) ainsi qu'un bon nombre de situations ont été vérifiés. Au total, il y a eu 6,9 visionnages par match." Pour un temps moyen d’action et de décision, de 80 secondes, nous assure-t-on. Et Pierluigi Collina, le patron de l’arbitrage à la Fifa, de préciser: "Sur ces 335 vérifications, 17 ont donné lieu à un examen approfondi."

L’ancien arbitre international ajoute que l’arbitre de champ a dû se déplacer pour consulter lui-même les images à 14 reprises – les trois autres cas ayant été tranchés directement par la "VAR Room", pour "un cas de hors-jeu, un incident dans la surface et une erreur d’identité", dixit Collina. Au global, la VAR a permis d’infirmer 14 décisions initiales, pour en confirmer trois. "Dans 95% des cas, les décisions du corps arbitral étaient bonnes", révèle la Fifa, qui estime que le recours à la VAR a permis d’élever ce taux de jugements corrects "à 99,3%". En toute bonne foi ?


 

 


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page