leral.net | S'informer en temps réel

Mort de Souleymani: A la fois un message et un cadeau à l'Iran

L'histoire nous enseigne que les grands généraux comme Napoléon, Rommel, Mac Arthur finissent dans la poubelle de l'histoire ou précipités dans la tombe. Le général Souleymani n'a pas été une exception.


Rédigé par leral.net le Mercredi 8 Janvier 2020 à 00:07 | | 0 commentaire(s)|

Mort de Souleymani: A la fois un message et un cadeau à l'Iran
Après vingt ans de bons et loyaux services il devait laisser la place à un Velayati, un général de la diplomatie. Ancien ministre des Affaires Étrangères et Conseiller du Guide Khamenei.

Il y a lieu, donc, de percevoir le côté message de Trump à l'Iran et qui peut se traduire comme suit:" La guerre a trop duré. Que les va-t-en guerre s'en aillent. C'est le temps des diplomates". Les champs de bataille deviendront, désormais, les salles de conférence feutrées de Genève, Paris ,Vienne et Camp David.

De leur côté, les Iraniens, anciens fondateurs de Babylone et dont le génie a créé le jeu d'échecs (Shah Tranj: jeu des rois), connaissent parfaitement une chose. Tirer profit de toute situation. Fût-elle le malheur lui-même.
Quelques jours avant ce bombardement à l'aéroport de Bagdad, des manifestations anti régime à Téhéran on failli faire basculer les choses. Et ébranler les Mollahs et autres Ayatollahs.

Mais , tirant profit du deuil de quarante jours pour Souleymani, l'opposition rentrera dans les rangs. Pour ne pas porter les taches de sang de Souleymani.
Reste maintenant à savoir qui sera l'otage qui se trouvera à la portée de l'Iran pour sa vengeance.

De ce trio symbolique, le premier c'est Israël, désormais à portée de canon de l'artillerie iranienne dans le Golan. Si ce ne sont les artificiers du Hezbollah. A moins que ce soient les drones du Hamas .

Les têtes couronnées ou à couronner saoudiennes sont une deuxième cible. La troisième cible ce sont les Émirats qui ne survivront pas à une journée d'attaque militaire iranienne.

Toutefois les Iraniens préféreront cette victoire sur le front intérieur que leur offre l'assassinat de Souleymani. Laissant Trump payer cette bavure aux élus démocrates, qui ont déjà lancé contre lui une opération de destitution.

Tout cela nous mènera à une campagne présidentielle pendant laquelle des négociateurs de Persepolis opèreront avec les deux parties. Comme l'enseigne le Shah Tranj.

Reste à savoir quelle tenue aura le talentueux Nathanyahou. Lequel sait qu'il ne pourra que perdre son aura.





Dr. Ahmed Khalifa Niasse



Cliquez-ici pour regarder plus de videos