leral.net | S'informer en temps réel

Penda Mbow sur les meurtres d’enfants : « Seule la police pourra nous dire de quoi s’agit-il véritablement »

Les enlèvements et meurtres d’enfants notés dernièrement ont suscité l’indignation chez Penda Mbow. Cette dernière alerte ainsi l’opinion sur la richesse de certains hommes. Car selon elle, le trafic d’organes est un phénomène récurrent dans nos sociétés. C’était hier lors d’un atelier de son mouvement citoyen pour une remise de matériel et de logique aux collectivités locales.


Rédigé par leral.net le Jeudi 22 Mars 2018 à 10:48 | | 0 commentaire(s)|

Penda Mbow, professeur d’histoire à l’Université Cheikh Anta Diop, s’est prononcée sur l’actualité, marquée par les enlèvements et les meurtres d’enfants, tout en rejetant la thèse des sacrifices humains.

« Seule la police pourra nous dire de quoi il s’agit véritablement. J’ai deux préoccupations par rapport à cette situation. On veut créer peut-être une psychose dans ce pays, tout simplement pour décourager les Sénégalais, créer la peur dans l’esprit des Sénégalais », dit-elle.

Et de poursuivre, « la deuxième explication, qui peut être tout à fait plausible, je ne suis pas de la police, je ne sais pas de quoi il s’agit, mais je me dis : est-ce qu’on n’a pas affaire à un trafic d’organes, parce qu’autrement, des sacrifices humains, une espèce de synchronisation de tueries d’enfants à différents endroits, parfois doublées de viols. Ce sont des individus qui commettent ces actes ignobles, il faut qu’ils nous disent ce qu’ils font de ces enfants», ajoute Mme Mbow.

Selon Penda Mbow, il est temps de pousser la réflexion beaucoup plus loin, « si les meurtriers ne sont pas Sénégalais, il faudra qu’on profite de ces meurtres répétés d’enfants pour mener une réflexion sur notre devenir. Je ne suis pas d’accord qu’il s’agit de sacrifices humains. Il faut qu’on nous dise pourquoi on veut créer une psychose », conclut-elle.»