leral.net | S'informer en temps réel

Pour satisfaire sa libido : Le lutteur récidiviste S. S. menace sa proie avec un couteau


Rédigé par leral.net le Samedi 21 Mai 2022 à 10:48 | | 0 commentaire(s)|

Le Commissariat de Guinaw Rails a déféré au parquet un lutteur du nom de S. S., pour viol et menaces de mort au préjudice d’une fille du nom de D. D. Récidiviste connu des services judiciaires et condamné à plusieurs reprises pour les délits d’association de malfaiteurs, de vol en réunion avec violence et usage d’armes blanches, le lutteur S. S., élargi de prison en 2021, ne veut pas quitter le monde du banditisme. Il s’est encore ouvert les portes de la prison, pour avoir été cité dans une histoire de viol et de menaces de mort au préjudice d’une fille du nom de D. D., apprentie tailleur de profession.

Selon des sources de "L'As", les faits se sont déroulés dans la nuit de samedi à dimanche dernier. La fille D. D., après une journée bien remplie et le dîner, demande la permission à sa maman pour se rendre chez sa tante à Guinaw rails pour y passer la nuit. Arrivée au niveau de la passerelle, la fille D. D. rencontre le lutteur S. S. qui exhibe un couteau pour la sommer de le suivre sous peine de représailles. Ainsi, le quidam traîne la fille dans une bâtisse avec un couteau à la main. La fille tente de résister de toutes ses forces, mais c’était sans compter avec la détermination du l'agresseur sexuel. Malgré la résistance de la fille, S. S. a réussi à la déshabiller sous la menace d’un couteau, l’a fait tomber avant de se ruer sur elle. S. S. a répété ses assauts sexuels pendant près de 2 heures de temps sur D. D. Ce qui a fait beaucoup saigner cette dernière.
Après avoir satisfait sa libido, S. S. a de nouveau brandi son couteau pour sommer sa victime de se taire pour éviter d’être tuée. Sur ce, il raccompagne la fille jusqu’au domicile de sa tante, tout en lui intimant l’ordre de se taire, avant de se fondre dans la nature. Mais S. S. ne se doutait pas qu’un proche de la famille l’avait aperçu au moment où il accompagnait la fille. D’ailleurs, cette dernière, exténuée, n’a pas hésité à raconter sa mésaventure à sa tante qui, sur le coup, décide de se rendre, en compagnie de sa mère, à la Police de Guinaw rails, pour faire une déclaration.

Sans tarder, les limiers ont fait une réquisition pour l’évacuation de la victime dans une structure sanitaire de la place. Les policiers toujours, dans leurs investigations, ont réussi à cueillir le maniaque sexuel au quartier Sadio Guissé de Guinaw rails Nord, très tôt le dimanche, vers 6 heures du matin. Les enquêteurs ont également découvert beaucoup de sang sur les lieux où le viol a été commis. D’ailleurs, nos sources renseignent également que les examens gynécologiques ont révélé des lésions hyménales récentes et des blessures. Interrogé sur ces agissements délictuels, le mis en cause a reconnu les faits. Suffisant alors pour que S. S., âgé de 20 ans, soit déféré au parquet pour viol et menaces de mort.

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page