leral.net | S'informer en temps réel

Rebondissement dans l’affaire Covidgate : 10 ministres visés par une requête devant la Haute Cour de justice


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Avril 2024 à 12:15 | | 3 commentaire(s)|

Rebondissement dans l’affaire Covidgate : 10 ministres visés par une requête devant la Haute Cour de justice
La Cour des Comptes sénégalaise avait pointé dans un rapport publié en décembre, des milliards de francs Cfa de dépenses sans rapport avec le Covid.

Des « fautes de gestion et des infractions pénales » présumées, ont été commises au Sénégal, dans la gestion des fonds anti-covid, selon une institution de contrôle qui demande l’ouverture d’une information judiciaire contre au moins 10 responsables. L’audit de la Cour des comptes du Sénégal porte sur les dépenses faites en 2020 et 2021, sur le « Fonds de riposte contre les effets du Covid-19 », d’un montant de 1000 milliards FCfa.

Trois ans après le Covidgate, des députés (au nombre de 29) ont déposé, lundi dernier, une requête visant dix ministres en fonction à cette époque. Parmi les ministres visés, il y a Mansour Faye, Abdoulaye Diouf Sarr, Abdoulaye Daouda Diallo, Aïssatou Sophie Gladima, Zahra Iyane Thiam, Ndèye Saly Diop Dieng, Aminata Assome Diatta, Néné Fatoumata Tall et Matar Bâ.

Le ministère du Développement communautaire, de l’Équité sociale et territoriale, est poursuivi pour surfacturation sur le prix du riz pour 2 milliards 749 millions 927 mille 498 francs Cfa. Au directeur du Fonds d’impulsion de la microfinance, il lui est reproché les délits de non justification d’un montant de 11 millions 191 mille 532 francs Cfa.

Le DAGE du ministère de la Jeunesse est accusé de surfacturation sur le prix du gel hydroalcoolique, pour 41 millions 217 mille 580 francs Cfa. La DAGE du ministère du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises est poursuivie pour surfacturation sur le prix du hydroalcoolique, pour 805 000 francs Cfa.

L’aide-comptable au ministère du Développement industriel et des Petites et Moyennes industries : Retraits répétitifs d’importantes sommes en espèces, entre 2020 et 2021, du compte ouvert à la BOA pour la promotion des Petites et Moyennes industries. Le DAGE du ministère du Développement industriel et des petites et Moyennes industries.

Le gestionnaire du compte dédié à l’appui des Petites et Moyennes entreprises ouvert à la BOA : conditions de paiement douteuses des dépenses d’acquisition de masques pour 2 milliards 500 millions de francs Cfa.

Le DAGE du ministère de la Famille : Défaut de justification de dépenses pour 36 millions 147 mille 500 francs Cfa. Le DAGE du ministère de la Communication et de la Culture : Défaut de justification de dépenses pour 1 milliard 120 mille francs Cfa. Le DAGE du ministère des Mines et de la Géologie. Il est poursuivi pour paiement de services non exécutés.






Senenews

Ndèye Fatou Kébé