leral.net | S'informer en temps réel

Récurrence de la violence dans nos écoles: Le cri du cœur d’Abdoulaye Mangane, un proviseur à la retraite

Réagissant face à la recrudescence de la violence notée ces temps-ci dans les écoles sénégalaises, c’est un proviseur à la retraite, écœuré, qui lance un appel transversal à toutes les composantes de la nation. Voici le cri du cœur d’Abdoulaye Mangane, publié sur sa page Facebook.


Rédigé par leral.net le Dimanche 18 Juillet 2021 à 19:26 | | 0 commentaire(s)|

Récurrence de la violence dans nos écoles: Le cri du cœur d’Abdoulaye Mangane, un proviseur à la retraite
Je suis un proviseur à la retraite, écœuré par l'ambiance belliqueuse qui sévit actuellement dans certains de nos établissements, entre les potaches apprenants, les professeurs responsables de la pédagogie, l'administration chargée de la bonne gestion de l'ensemble des activités de l'établissement, et les parents d'élèves, partenaires modérateurs.

Pour que ce trio fonctionne correctement, il y a des règles de conduite à respecter. Ces règles sont consignées dans un règlement intérieur accepté par chaque entité du groupe. Malheureusement, la symbiose qui devait exister semble être rompue.

Il faut alors un diagnostic de la situation, sans complaisance, pour déterminer les causes du malaise, afin de l'éradiquer dans les plus brefs délais. La participation de tous les groupes acteurs et même des personnes ressources, est requise.

Notre école tant chantée est en train de vaciller, on n’a pas le droit d'être de simples spectateurs.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page