leral.net | S'informer en temps réel

Réduction de la facture laitière: Le Sénégal veut s’inspirer du modèle français


Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Février 2020 à 23:41 | | 0 commentaire(s)|

Réduction de la facture laitière: Le Sénégal veut s’inspirer du modèle français

Le Sénégal compte s’appuyer sur le modèle français pour réduire la facture laitière, qui est de 60 milliards de FCfa par an. C’est ce qu’à laisser entendre le ministre de l’Elevage et des Productions animales au Salon international de l'Agriculture (Sia) de Paris. Samba Ndiobène Kâ pour ne pas le citer, effectuait mercredi une visite au pavillon des producteurs laitiers et des fromagers, constitués essentiellement d’Européens.


« Au Sénégal, on souhaite dans l’avenir participer à la réduction de la facture laitière qui tourne autour de 60 milliards FCfa par an. Nous sommes en train de voir comment accompagner nos éleveurs à mettre en place des structures communes, comme les coopératives mutualisées. En France, les coopératives ont un rôle fondamental surtout, la collecte, la transformation et la commercialisation du lait », a-t-il déclaré lors d’un entretien avec les journalistes. « Nous avons rencontré certains partenaires qui pourraient nous aider dans l’avenir à mettre en place des unités de productions (…). Mais aussi, voir comment mettre en place un partenariat gagnant-gagnant entre les éleveurs du Sénégal et ceux de la France », a-t-il ajouté. Le ministre Samba Ndiobène Kâ était accompagné au cours de cette visite guidée, d’Alain Dubois, fondateur du Salon du lait et du fromage en France. Ce dernier, a exprimé sa disponibilité à accompagner le gouvernement sénégalais.

« Nous sommes en mesure d’apporter au Sénégal, ce qu’il souhaite qu’on lui apporte. Je suis presque sénégalais et je dirai à 80% (Ndlr : sa femme est sénégalaise). Donc, je serai ravi de vous aider à développer l’élevage », a-t-il confié. Le maître fromager qui comptabilise 40 ans de métier, regrette la manière, dont l’élevage est développé par certains au Sénégal.

« Ce qui m’a surtout marqué, c’est la nourriture de vos animaux. Les animaux sénégalais, malheureusement, comme il n’y a pas beaucoup d’herbe, vivent dans la rue et mangent beaucoup de carton et du plastique. Or, pour faire du bon lait, il faut l’herbage et de la nourriture. Il va falloir trouver des solutions pour que les animaux soient mieux traités. C’est comme ça que vous allez progresser », a-t-il fait remarquer.

Une remarque qui a fait réagir le ministre de l’Elevage. « J’aimerais vous rassurer par rapport à ce que vous venez de dire , lance-t-il à l’endroit de Bruno Dubois. Le président de la République a donné des instructions fermes à mes collègues des Collectivités territoriales, de l’Environnement, l’Agriculture et moi-même, afin que nous trouvions une stratégie appropriée et durable, pour les cultures fourragères de grande envergure. Nous avons mis en place une task-force qui est en train d’y réfléchir », a-t-il soutenu.


Lamine DIEDHIOU (Leral Paris)



Cliquez-ici pour regarder plus de videos