leral.net | S'informer en temps réel

Satisfaction des besoins des populations: Kaffrine dame le pion aux autres collectivités mais Wilane, son Maire, « ne pavoise pas »

La commune de Kaffrine a remporté la palme des collectivités locales pour ce qui est de la satisfaction des besoins prioritaires des populations. C’est ce que révèle le Rapport national de la Mesure de performances des collectivités territoriales publié avant-hier. "Le Témoin"


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Octobre 2021 à 10:05 | | 0 commentaire(s)|

Satisfaction des besoins des populations: Kaffrine dame le pion aux autres collectivités mais Wilane, son Maire, « ne pavoise pas »
Ce rapport de près de 180 pages procède d’une volonté du Ministère de la Gouvernance Locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire (MGLDAT), à travers la Direction des collectivités locales (DCL) et le Programme national de Développement local (PNDL), de mettre à la disposition des acteurs territoriaux, un système de mesure des performances des collectivités territoriales, en vue d’instaurer la culture de performance comme levier du développement territorial.

Justement, si on prend le critère des besoins prioritaires des populations, Kaffrine remporte la palme. Abdoulaye Wilane ne pavoise pas et ne cherche guère à faire des performances de sa commune, un argument de campagne électorale.

« Je veux rester humble et modeste. Je ne pavoise pas pour ces résultats, nous sommes dans la gestion améliorée, voir plus ce qui ne va pas pour redoubler d’efforts afin que, les années à venir, on puisse avoir une notation de 100 % de satisfaction des besoins prioritaires des populations parce que le rapport qui vient d’être publié, est pédagogique, incite à mieux et à plus faire. Nous nous devons de maintenir la barre très haut », indique le maire de Kaffrine, Abdoulaye Wilane, joint au téléphone.

Selon notre interlocuteur, l’atteinte de ces résultats a été rendue possible par la formation et le renforcement des capacités des élus, mais également l’organisation des conseils de quartiers et la mobilisation des ressources.

« Je considère que c’est le difficile qui est le chemin. Parce que c’est dans le difficile qu’il faut être imaginatif, humble et modeste. Je suis loin d’être le meilleur maire du Sénégal, je suis loin d’être le meilleur cadre du Sénégal, mais avec les ressources humaines de la mairie et une administration performante, et des conseillers formés régulièrement, des chefs de services qui collaborent en amont et en aval, impossible n’est pas gouvernance ambitieuse et vertueuse.

Si d’autres peuvent s’enorgueillir de leur bilan, ce n’est pas le cas pour nous, parce que nous avons aussi des contre-performances. Nous ne nous focalisons pas sur ce qu’on a réussi, mais sur ce qu’on n’a pas réussi. La gestion des collectivités locales est un domaine très complexe et délicat. Il ne faut pas pavoiser, nous sommes à l’école de la gouvernance améliorée
», a relativisé le maire de Kaffrine.

Abdoulaye Wilane annonce aussi l’acquisition cette année, de matériels lourds destinés à la gestion des inondations et de l’assainissement de sa cité. La mairie a acheté un hydrocureur destiné à la gestion des eaux usées, pluviales et aux boues de vidange, surtout dans la perspective des canaux de drainage que le programme Promovilles est en train de réaliser à Kaffrine.

La municipalité a aussi acquis une benne-tasseuse et, dans les semaines à venir, un camion benne devrait suivre.

« Ces investissements dans des matériels lourds vont nous permettre d’entretenir au jour le jour, le réseau d’éclairage public moderne, mais également, de pouvoir rendre service à des communes qui le voudront, soit sur la base d’un partenariat ou d’un état de service. Nous voulons renforcer la position de Kaffrine, ville propre, ville zéro déchet. A cela s’ajoute ce que le gouvernement fait à travers l’UCG et le ministère de l’Urbanisme, dont le patron est de Kaffrine ».

« Ces investissements ne nous ont pas beaucoup coûté. Nous avions été ingénieux, le budget de Kaffrine ne dépasse pas 400 millions FCfa, si nous consacrons 208 millions FCfa à ces investissements, compte non tenu des investissements que nous faisons dans le domaine de la santé, vous voyez qu’on a pas assez de marge. Nous allons ouvrir avant la fin du mois, un nouveau poste de santé amélioré. Cette année, nous allons finaliser la construction d’un autre nouveau poste de santé ».

C’est par l’énumération de ces réalisations qu’a conclu le député- maire de Kaffrine, Abdoulaye Wilane.






Le Témoin


Titre de votre page Titre de votre page