leral.net | S'informer en temps réel

Stratégie et fusion de 13 partis et mouvements dans le Pastef : Interrogations sur le poids électoral des soutiens de Sonko

13 partis et mouvements fusionnent avec Pastef. Les Locales sont un baromètre sur le poids de ces soutiens de Ousmane Sonko. En direction des élections locales du 23 janvier 2022, Pastef tente de consolider sa base électorale. 13 partis et mouvements politiques se sont fondus dans le parti dirigé par Ousmane Sonko.


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Août 2021 à 09:33 | | 0 commentaire(s)|

Stratégie et fusion de 13 partis et mouvements dans le Pastef : Interrogations sur le poids électoral des soutiens de Sonko
Il s’agit, selon la Rfm, de Yoonu askanwi de Madièye Mbodj, du Rassemblement national démocratique (Rnd) de Dialo Diop, Dioth sa reew de Bassirou Ngom, Alliance pour la Patrie et l’émergence Deggu de Birame Khoudia Lô, du mouvement Def lila war de Yacine Fall, Alliance pour le développement (Ad) de l’ancien Dg de la Poste, Mamadou Thior, Ansoumana Sarr maire de Dionewar, Synergie vision patriotique de Mamadou Goudiaby, de l’Union pour un mouvement d’avenir de Alioune Badara Mboup, de Frapp France Dégage, Idéal de Mohamed Aib Daffé, Mac Benno Jubel de Mohamed Lamine Kaba, Bokk ligeyeul senegaal de Anta Mbengue, Pro Patria de Fadel Touré et Deggu liggey de Mamadou Lamine Diatta.

Aujourd’hui, Pastef signifie Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité au lieu de Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité.

Les Locales comme première épreuve

La politique, c’est l’addition, dit-on. Mais ces organisations fusionnées dans Pastef, ne sont pas ou presque des réservoirs électoraux confirmés dans le jeu politique. C’est à la limite des lilliputiens que le paysage politique a connus sous différentes formes et différents régimes.

Sonko tient pratiquement sa Cap21, organisation qui soutenait Wade de 2000 à 2012. Pour Yoonu askanwi et Rnd, ils sont en alliance avec Ousmane Sonko depuis 2017. D’abord, lors des Législatives au terme desquelles la coalition Ndawi askan wi avait récolté plus de 37 mille voix, soit un député grâce au «plus fort reste».

Dialo Diop et Madièye Mbodj sont des mohicans de la scène politique. Mais leurs partis d’obédience Gauche n’ont jamais constitué des greniers électoraux. Idéologiquement, ils participent à la réflexion et ont pu constituer des acteurs majeurs des Assises nationales initiées par l’opposition au Président Wade.

Pour le mouvement de Yacine Fall, on ne connaît jusqu’ici pas son poids électoral. L’économiste s’est rapprochée de Pastef après que sa candidature à la Présidentielle a été rejetée.

On ne connaît pas encore son fief politique ni le poids de son soutien au leader de Pastef en février 2019. Alioune Badara Mbengue de Frapp France Dégage aussi n’est pas trop connu dans le milieu tout comme le syndicaliste Mamadou Goudiaby, ex de Dakar Dem Dikk.

En revanche, Ousmane Sonko pourra compter sur le soutien du maire de Dionewar, Ansoumana Sarr. Le mouvement Alliance pour le développement, implanté dans le département de Foundiougne, a remporté la mairie de Dionewar en 2014.

En effet, à la suite de Baye Niass, un responsable de l’Alliance pour la République (Apr) à Passy qu’il a accueilli dans ses rangs en octobre dernier, Ousmane Sonko peut espérer densifier son parti dans la région de Fatick. Cette fusion avec Pastef, qui a pour objectif suprême de porter Ousmane Sonko au pouvoir en 2024, va d’abord se peser le 23 janvier prochain lors des élections territoriales.





Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page