leral.net | S'informer en temps réel

Wade, le combat du désespoir !

Wade persiste et signe. Le Pape du Sopi a fait face à la presse hier, pour réitérer son appel à boycotter le prochain scrutin…et à brûler les bulletins le jour du vote.


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Février 2019 à 12:46 | | 0 commentaire(s)|

Wade, le combat du désespoir !
Le libéral en chef qui a rencontré, la veille, le Comité directeur de son parti, a demandé à ses militants de s’opposer physiquement à la tenue de l’élection pour entraîner l’annulation du scrutin. Un appel à la sédition déjà décrié par plusieurs observateurs, qui avertissent déjà que l’Etat prendra toutes les dispositions pour empêcher de tels agissements.

Si le parrainage a été dénoncé par nombre d’acteurs politiques, ils sont nombreux à croire que le vrai combat du PDS aurait été de présenter un candidat et contourner ainsi les barrières du Conseil Constitutionnel.

Tout au contraire, Wade a persisté dans sa logique du « Karim ou rien », au risque de priver son parti de candidat à cette élection. Une première depuis la création du PDS en 1974, très dommageable. Tant il vrai que le PDS est l’un des partis les plus représentatifs sur l’échiquier politique actuel. Il n’est pas anodin, d’ailleurs, de remarquer que 3 des 5 candidats à cette présente élection sont issus des flancs du PDS.

Qu’à cela ne tienne, Wade a décidé de battre campagne à 93 ans, pour empêcher le prochain vote. Une décision qui émeut presque l’opinion, qui aurait aimé voir son ancien président dans une autre sphère, profitant d’un repos bien mérité. Mais le pape du Sopi a décidé de livrer une dernière bataille. Parce que Karim Wade est exclu du vote, disent ses détracteurs. Une posture qui risque d’avoir un effet pervers pour son rejeton, que beaucoup dépeignent désormais comme un fils indigne, qui laisse un père presque centenaire braver encore la rue. Un combat du désespoir que Karim lui-même avait le devoir de mener.







Bachir Seck



Cliquez-ici pour regarder plus de videos