Leral.net - S'informer en temps réel

Affaire Gabrielle Kane-El Hadji Souleymane Ciss: L’oncle d’Aissatou Diop charge le plaignant et dédouane la féministe

Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Mai 2022 à 21:03 | | 0 commentaire(s)|

La féministe Gabrielle Kane, présidente d’une association qui milite pour les femmes violentées et battues, a échangé avec la presse sur son dossier l’opposant au conseiller municipal de Apr de Thiès-Est, El Hadji Souleymane Ciss. L’oncle d’Aissatou Diop, ex-femme de Souleymane Ciss, a témoigné à charge contre son ex beau fils. Il a raconté les différentes étapes et péripéties du mariage cauchemardesque de sa nièce, consommée et répudiée.


Gabrielle Kane, présidente d’une association qui milite pour les femmes violentées et battues digère mal sa condamnation dans cette rocambolesque affaire d’abus sexuel. Eh Hadj Souleymane Ciss aurait répudié sa femme, 4 jours après qu’ils aient consommé leur mariage, au simple motif qu’elle n’était pas vierge.

Ainsi, M Seck, le père de l’ex épouse du plaignant Souleymane Ciss, venu témoigné révèle avoir approché Gabrielle Kane. Puisque, Souleymane Ciss a forcé sa fille à des relations sexuelles, occasionnant des blessures ou des déchirures. Le vieux Seck, très meurtri a fait la génèse et la chronologie des faits pour prouver à suffisance que Souleymane Ciss était animé d’une mauvaise foi.

Malgré tout, Gabrielle Kane, refuse toujours de baisser les bras. Elle poursuit son combat pour la défense des femmes battues. Elle expose devant la presse le bulletin sexuel, les plaintes et les papiers d’analyse. D’après l’aspirant au fauteuil de la Mairie de Thiès-Est a reconnu les faits devant le juge. N’empêche, elle a été injustement, condamnée.

Refusant de valider cette condamnation, Gabrielle soutient que la justice ne doit pas être complice pour sanctionner des gens qui dénoncent. Toujours, égale à elle-même, Gabrielle évoque le cas de Diabou Camara, âgée de 70 ans et condamnée à la prison de Rufisque. Elle sollicite la clémence du Président Sall pour une grâce à cette vieille dame. Elle estime que cette dame mérite d’être grâciée. « Les femmes sont moins récidivistes que les hommes. Une fois grâciées, elles s’alignent », plaide Gabrielle Kane.

A retenir Souleymane Ciss avait gagné son procès contre Gabrielle Kane. Le jugement rendu le jeudi 5 mai dernier, a condamné la féministe à une peine d’emprisonnement de 3 mois avec sursis et, à payer la somme de 2 millions de FCfa de dommages et intérêts à l’homme politique.

La première chambre correctionnelle de Dakar a jugé hier le procès opposant Gabrielle Kane au conseiller municipal de Apr de Thiès-Est, El Hadji Souleymane Ciss. Le dernier nommé reproche à la féministe de l’avoir jeté à la vindicte populaire , en racontant sur sa page Facebook officielle, comment elle a répudié sa femme, 4 jours après qu’ils aient consommé leur mariage, au simple motif qu’elle n’était pas vierge. Gabrielle l’insultera ensuite en le taxant de tous les noms d’oiseaux, en utilisant également sa photo pour illustrer son dégoût de lui. Des faits qualifiés d’injures publiques et de collecte illicite de données à caractère personnel. Ce qu’elle a réfuté avant le procès pour lequel le plaignant réclame à titre de réparation la somme de 50 millions Fcfa.

Et, la féministe assume l’avoir traité de lâche et se justifie par le fait que sa page Facebook « est privée et non publique ». Gabrielle nie néanmoins avoir publié la photo du plaignant et avance « je ne le connais pas pour lui faire mal comme il dit ».

Effectivement, il a consommé le mariage avec Aïcha après l’avoir épousée. Ma démarche, c’est une dénonciation », se justifie Gabrielle Kane.



Leral Titre de votre page