Leral.net - S'informer en temps réel

Arrestation d’Ousmane Kabiline Diatta : Amady Diouf, Procureur de la République, donne les détails de l’enquête

Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Juin 2022 à 20:08 | | 0 commentaire(s)|

Le Procureur de la République, Amady Diouf, a échangé sur l’arrestation de Ousmane Kabily Diatta. Il confirme le déferrement d’Ousmane Kabiline Diatta, après une enquête de la Police et de la Gendarmerie. D’après le Procureur, l’arrestation du supposé rebelle a mobilisé d’importants moyens matériels. Son dossier est confié au Doyen des Juges et une instruction a été ouverte pour cerner les contours de cette affaire.


Le Procureur de la République, Amady Diouf, en conférence de presse, a échangé sur l’arrestation d’un supposé rebelle, Ousmane Kabiline Diatta. Ce dernier a accepté son statut de rebelle. Quittant Ziguinchor, il est passé par Kaolack, Mbour avant de se diriger vers Dakar pour rejoindre une manifestation de Yaw. D’autres éléments, devant se joindre à lui, ont été signalés. Ils étaient dans une dynamique de participer à des activités considérées comme trouble à l’ordre public. Les autres éléments, apprenant l’arrestation de Ousmane K Diatta, se sont ensuite volatilisés dans la nature.

La Gendarmerie et la police ont cerné le parcours de Ousmane K Diatta, qui a été formateur. L’homme est, en effet, un combattant, un organisateur et mobilisateur de masse, capable de déclencher des troubles et des attaques. Le supposé rebelle avait par devers lui, des billets de Naira, de FCfa et autres devises. Il a gravi tous les échelons dans les différentes factions rebelles pour devenir un haut responsable de ce mouvement. Il déclare avoir arrêté ses études après le CEP. Il a intégré le maquis et fait différentes bases. Ousmane K Diatta a servi de liaison entre César Atoute Badiate et la base. Et, il a contribué à la réunification du mouvement. Le supposé rebelle dit, également, être un trafiquant de chanvre indien. D’après Amady Diouf, toute personne impliquée dans la venue de rebelles à Dakar sera traquée, jugée et punie comme le recommande le droit.

Sa présence à Dakar s’explique par le souci d’acheter un mouton, des chaussures et des habits pour ses frères. Sa déclaration n’a toutefois pas été confortée par la personne citée et censée lui vendre un mouton. Une autre personne, en rapport avec lui, a servi des versions contradictoires.

Les forces de police judiciaires sont instruites à poursuivre la traque. En outre, une enquête judiciaire est ouverte au niveau du doyen des Juges pour de plus amples informations.


Titre de votre page Titre de votre page