Leral.net - S'informer en temps réel

Comment un collier de perles aide à prévenir la pneumonie au Kenya

Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Décembre 2019 à 13:52 | | 0 commentaire(s)|

Depuis sept ans, Béatrice Lokwawi parcourt des kilomètres tous les jours pour sauver des bébés. Le médecin se déplace de villages en villages dans le nord du Kenya pour diagnostiquer et traiter les personnes atteintes de pneumonie. Elle utilise des billes pour compter et diagnostiquer la maladie chez les bébés. L'ingestion rapide d'air expiré pouvant être un indicateur précoce de la maladie, chaque perle représente un souffle.


Comment un collier de perles aide à prévenir la pneumonie au Kenya
"Ces perles m'aident à déterminer le rythme respiratoire de l'enfant. Quand un enfant inhale et expire, on compte ça comme un souffle. Si je compte cinq perles et plus, je diagnostique une pneumonie et je réfère le bébé à l'hôpital, explique Beatrice Lokwawi. Un souffle court, une respiration et un pouls rapides peuvent être symptomatiques d'une pneumonie. Ces billes aident donc à la détection précoce de la maladie.

"J'ai été formée à l'utilisation de ces perles, c'est comme ça que je sais si un bébé est en danger ou non." Dans la région, on l'appelle communément "le docteur de village". "J'ai décidé de devenir médecin de village pour pouvoir aider notre peuple. Il y a beaucoup de gens sans instruction ici. J'ai décidé de devenir bénévole pour la santé de la communauté. Nous avions beaucoup de cas de pneumonie. Depuis que les volontaires de la communauté ont commencé à visiter les villages, le nombre de cas a diminué. Lorsque vous visitez un village, vous pouvez consulter près de 10 femmes ainsi que leurs enfants de moins de 5 ans."

L'OMS définit la pneumonie comme "une infection respiratoire aiguë affectant les poumons". Elle peut être provoquée par des virus, des bactéries ou des champignons. Mais principalement la maladie est généralement causée par la malnutrition, la pollution de l'air et l'eau insalubre. Elle se transmet généralement lors d'un contact direct avec une personne infectée.

La maladie affecte particulièrement les personnes les plus vulnérables tels que les enfants, les personnes âgées ou encore les personnes dont le système immunitaire est affaibli. La pneumonie, première cause infectieuse de mortalité chez l'enfant selon l'OMS, est à l'origine de "15 % du nombre total de décès d'enfants de moins de 5 ans dans le monde" (2015).

Source: Autre presse


Titre de votre page